L'ancien sélectionneur du XV de France Guy Novès met un terme à sa carrière

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Guy Novès
Guy Novès | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L’ancien sélectionneur du XV de France Guy Novès a annoncé ce lundi qu’il mettait un terme à sa carrière d'entraîneur. En conflit ouvert avec la fédération française de rugby depuis son éviction à la tête des Bleus "pour faute grave" en décembre 2017, l'ex-coach du Stade Toulousain (1993-2015) a expliqué à l'AFP ressentir "une sorte d’écœurement".

Guy Novès et le rugby, c’est définitivement fini ? Sans club après avoir été licencié de son poste de sélectionneur du XV de France il y a bientôt trois ans, Guy Novès a annoncé lundi à l’AFP qu’il mettait dès à présent un terme à sa carrière d’entraîneur. Premier sélectionneur des Bleus à avoir été limogé durant son mandat, celui qui a passé la majeure partie de sa carrière à Toulouse a avoué se sentir "écœuré".

"Je préfère mettre un trait à ma carrière d'entraîneur. J'ai une sorte d’écœurement qui m'amène à penser que je dois lever le pied", a expliqué Novès, toujours remonté contre la Fédération française de rugby (FFR) et son président Bernard Laporte, qui rappelons-le, avait mis en avant le motif de la "faute grave" pour se séparer du sexagénaire, remplacé dans la foulée par Jacques Brunel. 

Nommé au poste de sélectionneur en 2015 après le départ de Philippe Saint-André, Guy Novès a payé moins de deux ans plus tard les mauvais résultats de l'équipe de France (13 défaites, 7 victoires et un nul en 21 matches). Licencié pour "faute grave" il avait alors vivement contesté son départ, affirmant que cette "rupture brutale était intervenue sans procédure préalable". 

Les prud'hommes avaient tranché

Un conflit judiciaire avec la FFR s'en était alors suivi jusqu'en avril dernier. Le conseil des prude'hommes avait condamné la fédération à verser une indemnité d'1,008 millions d'euros à Guy Novès, évoquant notamment une rupture de contrat sans faute grave. Le principal intéressé a également reconnu avoir été écœuré par "une ou deux personnes" des médias qui n'ont pas été honnêtes à ses yeux.

Son âge et la difficulté de construire un staff sont les deux autres raisons qui amènent l'ex-sélectionneur et ancien manager de Toulouse à vouloir s'arrêter: "Je ne suis pas sûr d'avoir le temps qu'il faut pour bâtir et surtout réussir un projet. Car c'est à la fin qu'on regarde si on a réussi" a-il expliqué

Avec AFP

Fickou et Picamoles rendent hommage à leur ancien entraîneur, Guy Novès :