joie Raphaël Lakafia et Wenceslas Lauret Biarritz 04 2011
Le Biarrot Raphaël Lakafia | AFP - PIERRE ANDRIEU

Lakafia dans la cour des grands

Publié le , modifié le

Novice au niveau international, le troisième ligne Raphaël Lakafia a été retenu par Marc Lièvremont, mercredi, pour le Mondial en Nouvelle-Zélande. Une sélection qui vient récompenser une belle saison dans les rangs du Biarritz Olympique. Du haut de ses 22 ans, le Wallisien a ainsi été préféré à Sébastien Chabal et défendra le maillot tricolore à partir du 9 septembre prochain.

Lièvremont : "Il est extrêmement performant"

Si Marc Lièvremont a expliqué que la décision de ne pas sélectionner Sébastien Chabal avait été prise en fonction de "critères sportifs", on ne peut s'empêcher de penser que les récents propos du N.8 du Racing-Metro sur l'arbitrage français ont peut-être pesé dans la balance. Quoi qu'il en soit, l'éviction de Chabal a permis à Raphaël Lakafia de voir son nom inscrit sur la liste des partants pour la Nouvelle-Zélande. Une sacrée bonne nouvelle pour le Wallisien qui, il y a un an, était vraiment à la peine à Biarritz. Ou plutôt sur les bancs de Biarritz. Mais à force de travail, Lakafia a su élever son niveau pour littéralement exploser cette saison. "Il a vraiment bossé l'été dernier pour passer de 124 à 113 kilos (pour 1,85m - ndlr)", racontait en début d'année Thibault Giroud, le préparateur physique du BO.

Bien affuté, Lakafia a ensuite su mettre ses qualités physiques au service de son club et ce avec un succès indéniable cette saison. "Raphaël a un profil de numéro 8 comme la France et le Top14 n'en ont pas forcément, estime Mathieu Rourre, le directeur du centre de formation du BO. Il dispose d'une vraie puissance dans le un contre un." Une puissance qui a su faire la différence et lui a permis à plusieurs reprises de déloger Imanol Harinordoquy de son poste de N.8. Cet exploit n'a pas échappé au sélectionneur de l'équipe de France qui l'a trouvé "extrêmement performant". Jo Maso, le manager des Bleus, ne tarit pas non plus d'éloge au sujet de Lakafia qu'il considère comme "la révélation de cette fin de saison".

Mais malgré la cascade de louanges à son égard, Raphaël Lakafia n'a pas caché sa surprise à l'annonce de sa sélection. "J'ai appris la nouvelle au cours de l'entraînement que le président a interrompu pour nous annoncer la liste des  joueurs retenus. Il a dit que le +petit Lakafia+ y était. C'est agréable de l'apprendre, d'autant plus par Serge Blanco." Agréable mais apparemment un peu surréaliste. "Pour l'instant, j'ai encore peur de me réveiller. A force d'en entendre parler, d'entendre son nom répété, on se dit +Pourquoi pas ?+, mais de là à dire que j'attendais mon nom sur la liste, non." Si l'émotion est forte pour le petit frère de Pierre-Gilles Lakafia, l'ailier du Stade Français, celui-ci préfère néanmoins garder la tête froide. "Pour l'instant, je vais me focaliser sur la  prochaine échéance, le match de Clermont (en barrage du Top 14, vendredi - ndlr). Après j'aurai bien le temps d'y penser".

Isabelle Trancoën