La Nouvelle-Zélande inquiète après la blessure du capitaine All Black Kieran Read

La Nouvelle-Zélande inquiète après la blessure du capitaine All Black Kieran Read

Publié le , modifié le

"Je pense que la Nouvelle-Zélande tout entière est inquiète": le coach des Crusaders n'y va pas par quatre chemins pour commenter la fracture du pouce du capitaine des All Blacks Kieran Ried survenue ce dimanche en Super Rugby à 8 semaines de la tournée des Lions britanniques et irlandais. Le 3e ligne international a en effet dû quitter le terrain peu avant la mi-temps du match de Super Rugby finalement reporté 48-21 par son équipe sur la pelouse des Central Cheetahs à Bloemfontein (Afrique du sud). Transféré immédiatement à l'hôpital, Read a été opéré dans la foulée. Selon un communiqué des Crusaders, ce type d'intervention chirurgicale entraîne une indisponibilité de six semaines. Or le premier test contre les Lions britanniques et irlandais est programmé le 24 juin à Auckland, soit dans huit semaines.

"Je pense que la Nouvelle-Zélande tout entière est inquiète", a déclaré Scott Robertson, lui-même ancien All Black aujourd'hui coach des Crusaders, à Fairfax Media. Read, qui compte 97 sélections avec la Nouvelle-Zélande, a succédé au capitanat à Richie McCaw après la victoire au Mondial-2015.

Kieran Read avait manqué les 6 premiers matches du Super Rugby 2017 après avoir été opéré d'un poignet à l'inter-saison. Il est le troisième All Black à se blesser en trois jours après Jerome Kaino (77 sélections) écarté des terrains 6 semaines en raison d'une opération à un genou subie vendredi, et Ben Smith, l'arrière aux 60 test-matches qui s'est donné une entorse à une cheville vendredi soir en Super Rugby.

AFP