La LNR ouvre la porte pour une mise à disposition accrue des internationaux

La LNR ouvre la porte pour une mise à disposition accrue des internationaux

Publié le , modifié le

Totalement opposée à l'instauration de contrats fédéraux voulus par la Fédération française de rugby (FFR), la Ligue nationale (LNR) a ouvert la porte d'une mise à disposition accrue des internationaux. "Nous proposons d'aller jusqu'à une liste Elite de quarante-cinq joueurs", a indiqué Paul Goze, son président, alors que la liste est aujourd'hui de 30. Et il ouvre la porte d'une période plus longue de mise à disposition.

C'est le premier signe de changement dans le bras de fer entre la FFR et la LNR. Depuis plusieurs semaines, les deux entités se livrent une guerre permanente. Bernard Laporte, nouveau président fédéral, veut imposer des contrats fédéraux afin que l'équipe de France dispose des joueurs de manière beaucoup plus importante. Mais les clubs, regroupés dans la LNR, veulent demeurer les seuls employeurs des joueurs, et donc en avoir la "jouissance" essentielle. Après avoir retoqué le calendrier du prochain championnat Top14-ProD2, après avoir remis en cause le report de deux matches de championnat suite à la grève des joueurs du Stade Français, la FFR semblait partie pour ne rien céder, et empêcher toute décision de la LNR. Face à ce blocage, celle-ci semble donner du mou à sa position.

"Les clubs sont prêts à faire des efforts pour une mise à disposition équivalente à ce que demandent l'encadrement de l'équipe de France et la FFR en étendant l'intersaison des joueurs de la Liste Elite à dix semaines", a indiqué Paul Goze, le président de la Ligue. "Nous proposons d'aller jusqu'à une liste Elite de quarante-cinq joueurs. Trente ce n'était pas suffisant. Rien que pour cette année nous sommes à cinquante joueurs retenus (...) Cela offrirait un réservoir plus important". En revanche, il ne change pas de position concernant les contrats fédéraux voulus par Laporte: "Les clubs estiment que la meilleure solution demeure une mise à disposition étendue mais tout en conservant le système juridique actuel avec des joueurs sous contrat exclusif avec leur club".

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze