La FFR prend acte de l'élargissement de la fenêtre internationale voulue par World Rugby et annonce la mise à disposition des internationaux

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jules Boscherini
Ballon rugby prétexte 042015
Dans le monde de l'Ovalie | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

World Rugby a annoncé cette semaine l'élargissement de manière provisoire de la fenêtre internationale cet automne. Une annonce qui n'est pas du goût de la LNR et des clubs français. La FFR a cependant pris acte de la recommandation de l'instance mondiale et annonce que les discussions entre les deux instances ne pourront porter que sur la mise à disposition des joueurs internationaux.

Dans un communiqué publié ce vendredi, la Fédération Française de Rugby a annoncé avoir pris acte des recommandations de World Rugby quant à la modification provisoire du Règlement 9 sur la mise à disposition des joueurs internationaux à leurs sélections nationales. Cette annonce intervient alors même que la Ligue Nationale de Rugby, qui représente les intérêts des clubs, ne veut pas d'une fenêtre internationale de 6 matches, prévue à l'automne.

à voir aussi Tests d'automne: World Rugby propose une fenêtre de 6 week-ends, la LNR n'en veut pas Tests d'automne: World Rugby propose une fenêtre de 6 week-ends, la LNR n'en veut pas

La LNR dans le dur

La FFR précise dans son communiqué que l'instance dirigeante du rugby mondial est décisionnaire du calendrier international rendant de ce fait la FFR obliger de "se conformer à l’édiction de cette règle internationale" empêchant toute négociation possible avec la LNR sur ce sujet.

La LNR qui s'était prononcé mercredi contre cet élargissement du nombre de matches internationaux, se retrouve dans une situation particulière puisque la FFR annonce également que "dans le cadre de la fenêtre internationale imposée par la règle 9, par accord conventionné avec la LNR, les joueurs internationaux sont obligatoirement mis à disposition de la sélection nationale (cf. article 11 de la Convention FFR – LNR). Le cadre réglementaire est donc incontestable eu égard de la convention en vigueur" et que seules "les modalités de mises à disposition des internationaux peuvent être discutées entre la FFR et la LNR". Des discussions très limitées donc, qui ne vont certainement pas être du goût des clubs, à la situation financière elle-aussi mise à mal (comme les fédérations nationales) par l'arrêt des compétitions.

World Rugby "n'impose pas un nombre de matches prédéfini", a estimé mercredi la LNR, qui y a vu la possibilité de négocier directement avec la FFR le nombre de matches. Or, les clubs de Top 14 estiment avoir déjà "consenti un effort très important (...) en proposant, à titre exceptionnel, que l'équipe de France puisse disputer jusqu'à 5 matches internationaux (...) au lieu des 3 prévus dans le calendrier et dans la convention FFR-LNR". La Ligue anglaise (Premiership), autre employeur majeur d'internationaux indépendante d'une fédération, a emboîté le pas jeudi à son homologue française en regrettant la "décision unilatérale" de World Rugby qui constituerait à modifier exceptionnellement sa règle 9, qui régit la mise à disposition des internationaux.
 

Jules Boscherini @julesboscherini