Bernard Laporte, le nouveau président de la FFR
Bernard Laporte, le nouveau président de la FFR | AFP - FRANCK FIFE

Il faudra désormais "être ressortissant" français pour jouer avec le XV de France

Publié le , modifié le

Le nouveau président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, a activé mardi une de ses promesses de campagne, en affirmant désormais, "l'obligation nouvelle d'être ressortissant français pour pouvoir jouer pour le XV de France".

Selon les règles de World Rugby, un joueur peut représenter un autre pays que celui où il est né, s'il y a vécu pendant trois ans consécutifs et n'a pas été sélectionné par une autre nation. L'organe suprême du jeu souhaite d'ailleurs ire passer ce délai à cinq ans. Les textes actuels permettent donc à certains joueurs d'évoluer pour des nations dont il ne sont pas originaires. C'est notamment le cas en France, bien sûr, mais c'est valable aussi partout ailleurs.

Le nouveau patron du rugby français a déclaré au président de la World Rugby, Bill Beaumont, que son équipe dirigeante avait pris "la décision politique de ne plus faire jouer de joueurs étrangers en équipe nationale", ajoutant que cette obligation de puiser dans le réservoir national constituait un "signal fort envoyé à la formation française et à nos jeunes".

Cette décision n'aura toutefois pas de conséquence à court terme sur l'équipe nationale, qui est en train de retrouver de la constance et de la crédibilité, avec l'apport de quelques joueurs d'origine étrangère, puisque, selon Laporte, "...ce n'est pas rétroactif. Ceux (les étrangers) qui jouent (actuellement avec les Bleus) pourront continuer à jouer".

Christian Grégoire