Guy Novès, Stade Toulousain
Le manager du Stade Toulousain Guy Novès | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Guy Noves met en garde ses internationaux

Publié le , modifié le

Le manageur général du Stade Toulousain, Guy Novès, a demandé à ses internationaux de jouer pour le club "avant de penser à autre chose", à cinq jours de la reprise du Top 14, samedi à Bordeaux-Bègles. Le technicien des Rouge et Noir veut voir ses meilleurs joueurs en faire plus.

Double champion de France en titre à la tête du Stade Toulousain avant le sacre de Castres, Guy Novès a peu goûté l'élimination de son club en demi-finale contre Toulon la saison dernière. A l'époque, le coach le plus titré de France avait fustigé l'état d'esprit d'une partie de ses joueurs internationaux concernés par la Tournée du XV de France en Nouvelle-Zélande dans la foulée de leur affrontement avec le champion d'Europe (Huget, Picamoles,  Dusautoir, Fritz, Maestri, Doussain, Nyanga, Fickou, Médard). 

Novès : "Que les internationaux jouent à leur niveau"

"J'espère une prise de conscience sur les obligations que l'on a en club", a rappelé celui qui n'a entraîné que Toulouse dans sa carrière."Il faut d'abord être performant en club avant de penser à autre chose", a-t-il insisté publiquement à la fin de l'entraînement du club stadiste, soulignant qu'il attendait "de ses internationaux qu'ils jouent à leur niveau". "J'attends plus de tout le monde, mais les internationaux sont les premiers concernés parce que ce sont les meilleurs joueurs et ils doivent jouer à leur niveau", a répété le technicien quadruple champion d'Europe. 

Novès : "Certains avaient des desseins plus personnels"

Interrogé sur les nouveautés qui pourraient être apportées dans le jeu du  Stade Toulousain pour reconquérir un titre après une saison blanche achevée en quart de finale du Challenge Européen et en demi finale du Top 14, Guy Novés a  déclaré qu'il "n'y aurait rien d'extraordinaire". "On va demander aux joueurs de jouer à leur niveau, c'est ça la nouveauté",  a-t-il réaffirmé en conclusion. Dans Midi Olympique, l'ancien ailier a précisé sa pensée : "Pour être sincère, (la demi-finale contre Toulon, ndlr) ne représentait pas le match que doit représenter une demi-finale pour chaque joueur. Certains avaient des desseins plus personnels." Certains vont avoir les oreilles qui sifflent dans le vestiaire toulousain.

Jerome Carrere