Pays de Galles Nouvelle-Zélande All Blacks Dan Carter tape pénalité 11 2010
Dan Carter | AFP - IAN KINGTON

Grand Chelem pour les All Blacks

Publié le , modifié le

Victorieuse à Cardiff 37-25, la Nouvelle-Zélande pour terminer la tournée d'automne, a remporté un nouveau Grand Chelem dans les îles britanniques et l'Irlande. L'Angleterre, victorieuse de l'Australie, n'a pas réussi à faire tomber l'Afrique du Sud, qui s'impose (21-11) à Twickenham. C'est grâce 8 pénalités de Mirco Bergamasco que l'Italie a renversé la vapeur contre les Fidji pour l'emporter (24-16). L'Ecosse bat les Samoa 19-16.

Les Blacks d'attaque

A dix mois du Mondial (9 septembre - 23 octobre 2011) en Nouvelle-Zélande,  les All Blacks ont signé leur troisième Grand Chelem en cinq ans, le quatrième  au total après ceux de 1978, 2005 et 2008. Du meilleur effet en clôture des  tournées automnales, dernières confrontations inter-hémisphères avant la Coupe  du Monde. Sûrs d'eux-mêmes (37-25) à Cardiff, les Néo-Zélandais ajoutent le pays de  Galles à leur tableau de chasse automnal, après l'Ecosse (49-3) et l'Irlande  (38-18). Il n'auront rencontré de difficultés qu'en Angleterre (26-16) le 6  novembre pour leur premier match en Europe. Malgré un jour sans face aux perches, l'ouvreur All Black Dan Carter, auteur  de 12 points, est devenu samedi le meilleur marqueur de l'histoire sur la scène  internationale (1188 pts) devant l'Anglais Jonny Wilkinson (1178 pts). Les All Blacks sont la seule des trois grandes nations de l'hémisphère Sud a  repartir invaincus de leur périple européen.

Les Boks matent l'Angleterre

Après avoir fait frémir la Nouvelle-Zélande (16-26), après avoir cueilli sévèrement l'Australie (35-18), puis dominé les Samoa (26-13), l'Angleterre avait bien envie de gravir son troisième sommet de l'Hémisphère Sud avec bonheur. Mais l'Afrique du Sud, bête blessée car battue la semaine dernière en Ecosse, a achevé sa tournée d'automne sur une bonne note en s'offrant une équipe d'Angleterre bien peu inspirée à Twickenham (21-11). Les Springboks terminent leur série de matches dans l'hémisphère nord par trois victoires, au pays de Galles (29-25), en Irlande (23-21) et en Angleterre, pour un revers à Murrayfield (21-17). Les Anglais, après avoir bien résisté aux All Blacks (16-26) et battu brillamment l'Australie (35-18), ont ensuite peiné à confirmer, malgré le succès contre les Samoa (26-13). Tenus en échec à la mi-temps (6-6) en dépit d'une domination outrageuse, les Springboks ont assis en seconde période leur succès, qui aurait pu et dû être plus large s'ils n'avaient pas parfois manqué de lucidité. L'ouvreur Morne Steyn a inscrit 11 points au pied et deux essais, en bout de ligne de Willem Alberts (58) puis sur une percée de Lwazi Mvovo (69), ont permis aux Sud-Africains de creuser l'écart. Les Springboks ont profité des nombreuses fautes adverses. Les Anglais, bousculés en mêlée, à la peine en touche, ont également paru bien désemparés lorsqu'ils avaient le ballon. Souvent étouffés par la pression défensive sud-africaine, ils ont ainsi perdu de nombreux ballons d'attaque. Ils n'ont jamais semblé en mesure de battre leurs adversaires, en dépit de belles intentions dans les vingt dernières minutes, comme lorsque Tom Palmer gâchait un trois contre un en relâchant la balle (75e). Une interception chanceuse dans ses 22 m de l'arrière Ben Foden en toute fin de match permettait toutefois au XV de la Rose d'adoucir le score (78e).

L'Ecosse d'un rien

Leur exploit n'a pas été confirmé. Vainqueurs des Sud-Africains la semaine dernière, les Ecossais n'ont pu arracher la victoire sur les Samoans qu'au prix d'une toute dernière pénalité de Jackson, appelé à suppléer Parks sur le terrain et dans l'exercice, qui a donné trois points d'avance à l'arrivée (19-16). Cette petite victoire rappelle donc combien le XV du Chardon a toujours bien des difficultés pour obtenir de la constance dans son jeu et ses résultats. A l'image de leur Tournoi des six nations encourageant mais décevant au plan comptable (5e), les Ecossais ont alterné les bonnes performances, deux victoires en Argentine notamment et un succès (21-17) samedi dernier à Edimbourg contre l'Afrique du Sud, et les déceptions, avec une claque (3-49) infligée par la Nouvelle-Zélande et cette prestation ratée contre les Samoans. Ces derniers ouvraient le bal par un essai du demi de mêlée Kahn Fotuali'i transformé par Paul Williams, avant la réplique de l'ailier écossais Nikki Walker. Dan Park et Williams s'affrontaient à distance pour un score de 13 à 10 à la pause. L'échange se poursuivait à la reprise avec l'égalisation de Williams à laquelle répondait un habituel drop de Parks. L'arrière samoan remettait à nouveau les siens à hauteur avant la pénalité décisive de Jackson.

L'Italie sauve les meubles

L'Italie a sauvé sa tournée. Ce n'est pas brillant, tant par les résultats que par la manière, mais après des revers contre les Argentins, puis contre les Australiens, les joueurs de Nick Mallett ont décroché leur premier et seul succès de la tournée automnale. Ce sont les pauvres Fidjiens qui ont été les victimes transalpines, et surtout les victimes de l'ailier Mirco Bergamasco, qui n'a pas mis sa pointe de vitesse au service de son équipe mais plutôt son coup de pied. C'est en effet grâce à ses huit pénalités passées que les Italiens s'imposent (24-16), après avoir frôlé le naufrage en première période. Suite à une percée d'un autre Racingman, Vulivuli, qui résistait à plusieurs plaquages, le talonneur Taupati finissait par aplatir sur la ligne le premier et seul essai du match (8e). Le pied du Clermontois Baï et le carton jaune infligé au pilier Castrogiovanni (39e) avaient placé l'équipe transalpine dans une mauvaise position en virant à la pause avec un net avantage (16-9). Les Italiens, qui avaient été battus (17-25) en novembre 2008 par la sélection des îles du Pacifique (Fidji, Samoa, Tonga), ont cette fois-ci su éviter la défaite. Mais avec une seule victoire au compteur en 2010, contre l'Ecosse dans le Tournoi des six nations, et à peine deux essais inscrits en trois matches automnaux dont un de pénalité, la sélection entraînée par le Sud-Africain Nick Mallett n'a guère avancé dans sa préparation au Mondial-2011, ni réglé ses problèmes récurrents de charnière et d'identité de jeu. Les Fidjiens repartent d'Europe avec un bilan honorable de deux défaites, dont une en France, et un nul (16-16) au pays de Galles.

Réactions

Martin Johnson, sélectionneur de l'équipe  d'Angleterre: "La pilule est amère. Nous n'avons pas été assez bons et nous  pouvons nous en prendre qu'à nous-mêmes. Les gars ont fait beaucoups d'efforts  mais on a commis trop d'erreurs. Il n'y a rien en particulier qui explique cette  défaite. Trop de balles perdues, d'en-avant, de pénalités ont contribué à cela.  Mais il y a beaucoup de choses positives à retenir de cette tournée d'automne."
      
Lewis Moody, 3e ligne anglais: "L'Afrique du Sud a très bien joué et nous  avons commis trop d'erreurs. Ils ont mieux joué que nous, c'est aussi simple que  cela. Nous leur avons donné trop de pénalités. Nous avons fait un grand match  contre l'Australie (victoire 35-18), nous avons gagné la semaine dernière  (contre les Samoa 26-13) mais cette défaite me laisse un goût très amer."
      
Victor Matfield, capitaine de l'Afrique du Sud: "Nous étions très déçus de  la manière dont nous avons joué la semaine dernière (contre l'Ecosse, défaite  21-17), même si nous n'avons pas été aidés par les conditions climatiques.  Aujourd'hui nous sommes très contents du résultat. A la mi-temps, nous n'étions  pas vraiment inquiets car nous avons eu plusieurs occasions de marquer. Nous  sommes contents d'avoir pu développer notre jeu et d'avoir pu montrer le rugby  que nous pouvons jouer. En 2006 comme cette année nous avions eu des temps  difficiles et gagner ici en Angleterre nous avait permis de nous reprendre. Nous  avions remporté la Coupe du Monde l'année d'après, alors espérons que ce soit un  bon présage."

 Les meilleurs marqueurs en test-matches

1. Daniel Carter (NZL)    1188 points
2. Jonny Wilkinson (ENG)  1178 (dont 67 avec les Lions britanniques)
3. Neil Jenkins (WAL)     1090 (dont 41 avec les Lions britanniques)
4. Diego Dominguez (ITA)  1010 (dont 27 avec l'Argentine)
5. Andrew Mehrtens (NZL)   967

Résultats

Italie - Fidji 24-16
Ecosse - Samoa 19-16
Angleterre - Afrique du Sud 11-21
Pays de Galles - Nouvelle-Zélande