Graham Henry - Nouvelle-Zélande
Graham Henry, l'entraîneur mythique de la Nouvelle-Zélande | AFP - GABRIEL BOUYS

Graham Henry quitte les All Blacks

Publié le , modifié le

Près de dix jours après le titre mondial obtenu par la Nouvelle-Zélande, le sélectionneur des All Blacks, Graham Henry a indiqué qu'il quittait ses fonctions. Henry a précisé qu'il avait refusé des offres venant de l'étranger. Son adjoint Steve Hansen pourrait lui succéder.

"J'ai eu un immense privilège d'entraîner les All Blacks et je suis exceptionnellement fier de la manière avec laquelle l'équipe a apporté sa contribution à la légende des All Blacks au cours des huit dernières années", a déclaré Graham Henry. A la tête de la sélection depuis 2003, il a brillamment réussi sa dernière mission de donner un deuxième trophée mondial aux All Blacks, après la finale remportée face à la France (8-7), le 23 octobre dernier.

A 65 ans, Henry compte désormais se consacrer au développement du rugby dans le Pays du long nuage blanc. "Je suis aussi particulièrement fier de voir comment ils (les joueurs) ont développé un environnement et une culture de jeu attachant et d'un grand professionnalisme. Comment ils ont su toucher les gens de toutes âges, mettre un sourire à leur visage, à la fois ici en Nouvelle-Zélande et à l'étranger", a-t-il indiqué.

Après des débuts à la tête des Blues d'Auckland (1996 à 1998), Henry avait pris en charge la sélection du pays de Galles jusqu'en 2002, devenant en 2001 le premier entraîneurs non britannique des Lions en 2001, lors de la tournée en Australie. En huit ans à la tête de la mythique sélection néo-zélandaise, l'ancien professeur de lycée présente un bilan de 90% de victoires (88 en 103 matches). Il s'agit tout simplement du meilleur bilan d'un entraîneur de l'histoire du rugby moderne. Il fait mieux que John Mitchell, son  prédécesseur à la tête des Blacks (82% entre 2001 et 2003), et Rod McQueen, l'entraîneur de l'équipe d'Australie championne du monde en 1999 (79% entre 1997 et 2001). En dehors de ce prestigieux titre de champion du monde, il compte cinq titres dans le Tri-Nations (2005,  2006, 2007, 2008, 2010).

"Je voudrais adresser un remerciement et des félicitations spéciaux  aux joueurs qui ont évolué (sous mes ordres) durant cette période, et en particulier Tana Umaga et Richie McCaw, les deux capitaines au long cours", a ajouté Henry, lui qui avait bien failli perdre son poste après l'élimination des All Blacks en quart de finale du Mondial 2007 (contre la France, 20-18). Après la finale, cette fois remportée face aux Tricolores, le tacticien avait expliqué se "sentir en paix. Et c'est un sentiment fabuleux".

Romain Bonte