Goze se voit comme l'homme du consensus

Publié le , modifié le

Paul Goze, président de Perpignan et candidat déclaré au comité directeur de la Ligue nationale de rugby (LNR), n'a pas pris de "décision définitive" pour la présidence après le retrait de Pierre-Yves Revol, mais se voit comme "l'homme du consensus", a-t-il déclaré mardi.

Président de l'Usap depuis 2007, élu au comité directeur de la LNR depuis sa création en juillet 1998, M. Goze a estimé qu'"on peut imaginer que pour prendre la présidence, il vaut mieux avoir été joueur et dirigeant durant des années que d'arriver dans le rugby depuis à peine quelques jours". Il fera le point après une réunion des présidents de clubs programmée jeudi et, au cas où il serait élu par ses pairs, quitterait ses fonctions à la tête de l'Usap, a-t-il précisé.