Galthié Fabien portrait 2008
Fabien Galthié | AFP - Eric Piermont

Galthié: "Les Argentins sont différents"

Publié le , modifié le

Ancien capitaine du XV de France et ayant collaboré en tant que consultant avec l'Argentine, Fabien Galthié est bien placé pour pointer du doigt les différences entre les deux nations. Pour le consultant de France Télévisions, c'est d'abord une histoire d'amour qui lie ces deux nations du rugby, à l'origine des grosses performances des Pumas contre les Bleus.

- Comment expliquez-vous que l'Argentine domine si souvent la France?
- "C'est un constat, pas une règle. Les Argentins sont motivés car ils jouent peu de matches ensemble. Et ils sont motivés quand ils jouent devant la France, leur terre d'exil. Ils sont aussi très respectueux du rugby français. Et battre un adversaire, cela signifie le respecter".

- Le rugby argentin traverse-t-il une phase de transition?
- "Après la Coupe du monde, il y a trois ans, une génération est partie. Quand j'ai rejoint l'Argentine, elle était en pleine mutation. On a dû reconstruire une équipe. On a fait émerger pas mal de talents. Le niveau des Argentins me paraît meilleur qu'il y a deux ans. Il est toutefois fragile, car il suffit de deux ou trois blessés pour être contraint de puiser dans le réservoir amateur. Il faut savoir que leur culture de club est amateur".

- Les joueurs argentins ont-ils une approche particulière de la sélection?
- "Les Argentins sont différents. Ce sont des Latins. Ils ont une approche romantique de la sélection. C'est très fraternel, très sanguin. C'est profond, très profond. Quand on voit leur émotion lors des hymnes, ils y laissent de l'énergie. Ils s'y ressourcent aussi. J'ai passé deux ans avec eux qui m'ont marqué, deux ans qui m'ont rapproché d'eux sur le plan humain. On ne sort pas indemne d'une collaboration aussi intense. Ils m'ont beaucoup apporté, beaucoup appris".

- Que pensez-vous de l'absence de Ouedraogo en équipe de France pour ce match à Montpellier?
- "Je n'ai pas de commentaire à faire. Je ne veux pas rentrer dans ce débat. J'espère que tout ira pour le mieux pour tout le monde. Pour Fulgence que j'aime beaucoup. Pour l'équipe de France que j'aime aussi. La vie de sportif de haut niveau est composée de fortes déceptions. Celle-là en est une. Quand on s'engage dans le sport de haut niveau, il faut être prêt à connaître de grandes déceptions. J'en ai vécu, mais je suis toujours vivant".

- Comment voyez-vous ce match entre la France et l'Argentine?
- "Il paraît qu'il va pleuvoir. S'il pleut, il ne faut pas s'attendre à un match très enlevé".

Voir la video