Une H Cup sans surprise

Une H Cup sans surprise

Publié le , modifié le

Favoris sur la ligne de départ, beaucoup d'équipes ont déjà leur billet pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe. Avant même la 6e et dernière journée. C'est le cas de Toulouse, quadruple vainqueur, de Toulon, tenant du titre, de Clermont, finaliste en mai dernier, ou du Munster, double vainqueur de l'épreuve. Et les futurs qualifiés (Leinster, Leicester, Ulster) sont aussi des cadors.

Comme d'habitude. Avant la dernière journée de la phase de poules,  les cadors sont bien présents. Contrairement à la saison passée, où Toulouse (recordman des victoires avec 4 sacres) et le Leinster (double tenant du titre et trois fois lauréat) avaient raté la marche des quarts, les favoris vont se retrouver pour la phase finale. Après avoir souffert plus ou moins lors de cette première phase. Toulouse en sera, Toulon, tenant du titre, également, tout comme Clermont, finaliste l'an dernier et demi-finaliste la saison d'avant, accompagnés pour l'instant par le Munster, deux fois vainqueur et deux fois finaliste. Tout proches d'y aller, le Leinster (poule 1), l'Ulster (vainqueur en 1999 et finaliste en 2012) et Leicester (double vainqueur et triple finaliste) qui se disputent la première place en poule 5, le 2e étant pratiquement assuré d'être qualifié. La dernière place devrait revenir aux Saracens (demi-finalistes en 2008 et 2013), 2e de la poule 3. 

En bref, en quarts de finale, les qualifiés représenteront 13 victoires dans l'épreuve, en 18 années d'existence. Ne manquent à l'appel du palmarès que les Wasps, Bath, Brive et Northampton (qui peut encore briguer la qualification mais n'a plus son destin en mains). Malgré les efforts des uns et des autres, les recrutements de prestige de certains (à l'image du Racing-Métro qui n'a jamais passé cette phase malgré ses stars), la Coupe d'Europe finit, presque toujours, dans les mêmes mains. Entre Français (6 victoires), Irlandais (6 victoires) et Anglais (6 victoires), c'est un partage égalitaire. Le rugby gallois, avec notamment Cardiff (finaliste lors de la première saison) ou Llanelli, n'a réussi que ponctuellement à se mêler à la lutte, l'Ecosse, avec Edimbourg, s'invitant en demi-finales qu'à une reprise (en 2012). Et les franchises italiennes ne sont jamais sorties des poules. 

Ce n'est pas pour autant que la dernière journée sera sans intérêt. Car la position de chacun aura une influence sur la suite de l'épreuve. Les huit qualifiés sont en effet classés de 1 à 8, avec un affrontement croisé (1 contre 8, 2 contre 7, 3 contre 6...) avec l'avantage du terrain pour le mieux classé. Aujourd'hui, Toulouse retrouverait les Saracens, qu'ils viennent de battre en poules, avant de retrouver le vainqueur du match opposant le tenant, Toulon, au Leinster, son prédécesseur. Dans l'autre moitié de tableau, Clermont recevrait l'Ulster alors que Leicester accueillerait le Munster. La 6e journée, le prochain week-end, peut encore transformer ces quarts hypothétiques. Mais quoiqu'il en soit, l'incertitude sera totale entre des formations rompues aux joutes européennes en quarts de finale.

Les classements en Coupe d'Europe

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze