Stade Toulousain Champions Cup
Le Stade Toulousain soudé comme jamais avant de recevoir Connacht pour un match décisif dans son avenir en Coupe d'Europe. | Andrew Surma / NurPhoto

Toulouse, Toulon et même Montpellier peuvent rejoindre Clermont en quarts

Publié le , modifié le

Clermont déjà qualifié, Castres et le Racing 92 déjà éliminés, trois autres clubs français vont jouer leur qualification pour les quarts de finale de la Champions Cup ce week-end. Et pas des moindres. Toulouse, Toulon et Montpellier doivent absolument l'emporter pour espérer. Une 6e journée de Coupe d'Europe abordée cependant dans des positions bien différentes par ces trois équipes. Entre exploit, miracle et logique à respecter, le week-end promet d'être haut en couleur. Point complet sur les différentes qualifications possibles.

Toulouse : La plus attendue (France 2, dimanche 16h)

Le Stade Toulousain est le club français le plus à même de rejoindre Clermont en quarts de finale. Néanmoins, le faux-pas est interdit. Face au Connacht, leader de la poule 2, Toulouse doit s'imposer sans laisser de point de bonus aux Irlandais. Autant dire que les joueurs d'Ugo Mola se doivent de l'emporter franchement, par plus de 7 points d'écart tout en encaissant moins de 4 essais. Une hypothèse envisageable à domicile avec le soutien du stade Ernest-Wallon. Chaude ambiance garantie à suivre sur France 2 à partir de 16h ce dimanche.

Toulon : La plus vertigineuse

Le RCT est dos au mur. Deuxième de la poule 3 avec 15 points, les Toulonnais sont dans l'obligation de triompher avec le bonus sur le terrain des Saracens, leader du groupe, déjà qualifié et champion d'Europe en titre. Un scénario qui n'effraye en rien Mourad Boudjellal, le président du club varois qui déclarait le week-end dernier : "Les Saracens sont champions d'Europe ? On l'est trois fois." Il n'empêche, ce serait un énorme coup de s'imposer chez les Sarries. Les Anglais en ont passé 50 à Sale lors de leur dernière réception européenne (50-3). Si Toulon veut décrocher une 5e qualification consécutive pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe, c'est demain, dès 16h15, qu'il faudra tout donner.

Le 15 octobre dernier, Mathieu Bastareaud (en blanc) et Toulon s'étaient inclinés à domicile face aux Saracens (23-31).
Le 15 octobre dernier, Mathieu Bastareaud (en blanc) et Toulon s'étaient inclinés à domicile face aux Saracens (23-31).

Montpellier : La plus hypothétique

Opposé à Northampton ce soir (20h45), Montpellier doit, tout d'abord, l'emporter lui aussi avec le bonus offensif. Une mission qui paraît accessible pour des Montpelliérains invaincus à domicile sur la scène européenne face au dernier de la poule 4. En octobre dernier, le MHR disposait du Leinster (22-16) à l'Altrad Stadium - la province irlandaise est aujourd'hui leader du groupe et déjà qualifiée pour les quarts - quand, dans le même temps, Northampton s'inclinait lourdement sur la pelouse de Castres (7-41). Autant dire que la logique devrait être respectée ce soir. En revanche, Montpellier devra ensuite attendre les résultats de trois autres rencontres pour en savoir plus sur son sort. Pour terminer parmi les trois meilleurs deuxièmes de poule, la défaite d'au moins deux des trois clubs suivants est impérative : Exeter qui se déplace à Clermont, Glasgow qui se rend à Leicester et donc Toulon en visite chez les Saracens.

Mohed Altrad et Jake White l'air perplexe. Le président et l'entaîneur du Montpellier Hérault Rugby sont conscients que la qualification du MHR relèverait du miracle.
Mohed Altrad et Jake White l'air perplexe. Le président et l'entaîneur du Montpellier Hérault Rugby sont conscients que la qualification du MHR relèverait du miracle.
Fabien Mariaux