Les Toulousains à l'échauffement
L'ailier international de Toulouse, Yoann Huget mène les troupes à l'échauffement | AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

Toulouse pour la victoire du renouveau face au Connacht

Publié le , modifié le

Deux années sans participer aux phases finales de Coupe d'Europe, c'est beaucoup pour le Stade toulousain, recordman de victoires dans cette compétition. Lors de la 6e et dernière journée, à domicile contre les Irlandais du Connacht (en direct sur France 2 à 16h15), les hommes d'Ugo mola peuvent franchir ce cap et se qualifier pour les quarts de finale. A condition de gagner, sans que les Irlandais ne prennent le bonus défensif. Sinon, il leur faudra prendre le bonus offensif.

La transition est un peu douloureuse. Entre la fin du règne de Guy Novès, l'emblématique entraîneur de Toulouse, et le début de celui de son successeur, Ugo Mola, le Stade toulousain n'est pas au mieux. Cela fait deux saisons que les Rouge et Noir ratent la qualification pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe. Et la saison passée, il n'y a même pas eu de demi-finale de Top 14 à se mettre sous la dent. Mais le plus beau palmarès du rugby français semble en passe de redorer son blason. Quatrième du Top 14, à neuf longueurs du leader clermontois, Toulouse peut valider un peu plus la thèse du renouveau en renouant avec un quart européen.

Malgré la défaite concédée in extremis sur le terrain des Wasps le week-end dernier (14-17), qui l'a réduit à viser un des trois billets de meilleurs deuxième - les Wasps (17 pts) sont assurés d'obtenir leur qualification puisqu'ils se rendent sur le terrain des modestes Italiens de Zebre. Troisièmes de la poule 2 avec 14 points, à quatre longueurs du Connacht, les Rouge et Noir ont simplement besoin de revenir à hauteur des Irlandais pour les coiffer au poteau (ils les devanceront alors à la différence particulière). Pour cela, une simple victoire sans laisser le Connacht prendre un point de bonus suffit. S'ils en concèdent un, alors il leur faudra l'emporter avec le bonus offensif - ils seront éliminés dans tous les autres cas de figure.

Vaincus en Irlande (23-21) après avoir dominé le match durant près d'une heure, les coéquipiers de Thierry Dusautoir seraient bien inspirés de retrouver un instinct de tueur qu'ils ont parfois oublié depuis quelques mois. Si leurs buteurs retrouvent confiance et précision, ce qui n'a pas été le cas chez les Wasps, Toulouse peut retrouver des couleurs. Rappelé en équipe de France cette semaine, Yann David voudra certainement marquer les esprits avec son compère de la paire de centres, Gaël Fickou, avant que les deux hommes prennent la direction de Marcoussis pour le stage préparatoire au Tournoi des 6 Nations.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze