Toulon écrase Cardiff et passe en quart de finale de H-Cup
Michalak a parfaitement mené Toulon vers une qualification pour les quarts de finale de H-Cup | GEOFF CADDICK / AFP

Toulon s'offre un quart, Biarritz bonifie son succès

Publié le , modifié le

Toulon a offert un feu d'artifice bonifié à Mayol pour assurer sa qualification pour les quarts de finale de H-Cup. Les Varois ont écrasé les Cardiff Blues (45-25) lors de la 5e journée des phases de poule de la compétition. A Parme, Biarritz a été poussif mais a également rempli le contrat en gagnant avec le bonus offensif (32-6) mais ne pourra plus rejoindre les Harlequins, d'ores et déjà qualifiés.

Secoué par leur défaite face au Racing-Metro la semaine dernière à Mayol (15-19) et contesté par  Montpellier revenu à sa hauteur dans la poule 6, Toulon a entamé sa rencontre contre Cardiff à domicile avec l'obligation de l'emporter. Dans ces conditions, les locaux ont cafouillé leur rugby un peu plus d'un quart d'heure. Malgré leur domination territoriale, les Toulonnais ont subi la réussite d'Halpenny au pied puis à la main (0-8, 17e). Cet essai inscrit après une superbe de Jamie Roberts plein champ a réveillé les hommes de Bernard Laporte.

Au terme d'une séquence de jeu monstrueuse, les avants varois ont imposé leur puissance avant que Wulf esseulé au large ne soit servi (7-8, 19e). Dès lors, le RCT a déroulé sur les larges épaules de son paquet d'avant. Au sortir d'une pénaltouche parfaitement maîtrisée, les gros ont gardé le ballon au chaud. Tout en puissance, Chiocci a enfoncé les dernières résistances galloises (14-8, 27e). Sur une action similaire, les Rouge et Noir ont enfoncé le clou grâce à quatre temps de jeu assurés par le pack. Au lieu d'insister, Michalak a écarté sur Masoe qui a servi Orioli. Le talonneur n'avait plus qu'à s'écrouler en terre promise (19-8, 36e).

Le RCT régale Mayol

A deux doigts du bonus offensif, les vice-champions de France en titre ont pu compter sur le réveil de leur ligne arrière. Peu en réussite dans le premier acte, les trois quart locaux ont lâché les chevaux. Sur les extérieurs, le coup de pied à suivre de Delon Armitage a trouvé Mermoz grâce à un rebond heureux pour le 4ème essai (26-8, 43e). Très actif et percutant tout le match, l'international français a servi Bastareaud, son compère du centre, rappelé en Bleu pour le Tournoi des VI Nations. Une fois encore, Mayol s'enchantait de la performance de ses protégés et les journaux volaient dans les tribunes. 

Cela a eu comme effet de booster un peu plus les troupes de Laporte. Après avoir transpercé la défense, l'ancien parisien Bastareaud a envoyé Palisson dans l'en-but (33-8, 48e). Puis s'est offert son essai personnel (38-8, 53e). Le staff toulonnais a profité de l'écart confortable pour faire du tourner. Tout juste rentré en jeu, le pilier Fresia a participé au festival offensif, profitant des appuis déroutants de Steffon Armitage (45-8, 65e). Cuthbert, Hewitt puis Halfpenny avaient beau réduire l'écart profitant du relâchement des locaux (45-13, 66e), Toulon a retrouvé des couleurs en assurant sa qualification pour les quarts de finale. Invaincus en H-Cup, les Toulonnais sont pour l'instant deuxièmes meilleur premiers de poule. Une place qui leur assureraient de recevoir pour les quarts. 

Biarritz conserve une infime chance de qualification

A Parme, Biarritz a rempli sa mission dans la poule 3. Mais à l'image de Montpellier hier à Sale, les Biarrots ont dû attendre les dernières minutes pour marquer ce 4e essai tant attendu synonyme de 5 points glanés au classement (32-6). A la 76e minute Burotu décalé par Balshaw a rempli de joie le BO. Avant lui, Marcelo Bosh avait mis les Basques dans le bon sens en signant un doublé, en faisant parler sa vitesse (32e, 57e). Benoît Baby avait franchi une première fois la ligne (8e) après le carton jaune concédé par l'arrière des Zèbre Paolo Buso (6e). Désormais, pour passer en quarts de finale à la faveur d'un des deux places de meilleur deuxième, Biarritz doit battre avec le bonus les Harlequins, déjà  qualifiés mais en quête d'un bon résultat pour assurer un quart à domicile, et espérer une faillite totale de la concurrence. Cela s'annonce compliqué. 

Cette cinquième journée de Coupe d'Europe en images

Voir la video

 

Jerome Carrere