Face à Toulouse, Frédéric Michalak, le demi d'ouverture de Toulon, n'avait pas connu beaucoup de réussite dans son rôle de buteur.
Face à Toulouse, Frédéric Michalak, le demi d'ouverture de Toulon, n'avait pas connu beaucoup de réussite dans son rôle de buteur. | AFP

A Toulon, rien de mieux qu'un quart pour remobiliser les troupes

Publié le , modifié le

Une semaine après la gifle reçue face à Toulouse (24-34), au Stade Vélodrome de Marseille, le Rugby Club Toulonnais retrouve son public de Mayol dimanche après-midi (16h15), face aux London Wasps. Bernard Laporte mise sur une réaction d’orgueil de son équipe pour s’ouvrir les portes du dernier carré européen. Et sur l’efficacité au pied de Frédéric Michalak, reconduit dans son rôle d’ouvreur-buteur.

Même avec quelques jours de recul, "la colère a toujours du mal à passer". Bernard Laporte "n’accepte pas de perdre". Alors, forcément, le revers du week-end dernier, face au Stade Toulousain (24-34), le manager de Toulon l’a en travers de la gorge. Heureusement pour lui, il a vite l’occasion de "remotiver tout le monde". Dimanche après-midi (16h15), à Mayol, le RCT se frottera aux London Wasps. Et avant ce quart de finale de Coupe d’Europe, Laporte annonce la couleur : "Nous, on veut être à nouveau champion d'Europe et si on a honte de le dire, il vaut mieux rester à la maison!"

Cette semaine, histoire de sonner l’opération reconquête, Mourad Boudjellal a lui aussi sorti toute l’artillerie verbale. Le président varois n’a pas hésité à verser dans la dramaturgie. "Retrouver Mayol pour ce quart de finale, c'est bien pour se relancer, mais c'est aussi un bel endroit pour mourir. Je me méfie toujours de la défaite. Elle tape quand ça fait mal et dimanche ça peut faire très mal. On peut tomber de haut, ce serait la fin d'un cycle et ça remettrait pas mal de choses en questions."

​Michalak est attendu

Message reçu : les joueurs ont conscience d’être passés à côté. Ils entendent se racheter. "Si on gagne face aux Wasps, on pourra dire que le match face à Toulouse nous a servi d'avertissement, renchérit le centre international Maxime Mermoz. J'espère qu'on n'a pas besoin d'une défaite pour faire une grosse performance derrière."

Pour faire une grosse performance, le champion d’Europe en titre compte sur Frédéric Michalak. Comme à Marseille - où il effectuait son retour après six mois d’absence -, il endossera le numéro 10, celui d’ouvreur. Mais aussi celui du buteur. Un rôle dans lequel il n’avait pas franchement brillé face à Toulouse, en atteste son faible taux de réussite face aux perches (5/9). Mais puisque le Gallois Leigh Halfpenny manque toujours à l’appel, Michalak retentera sa chance. L’international aux 71 sélections sera associé à Sébastien Tillous-Borde.

Les XV de départ

Toulon: D. Armitage - Tuisova, Bastareaud, Mermoz, Mitchell - (o) Michalak,  Tillous-Borde - S. Armitage, Masoe, Gorgodze - A. Williams, Ba. Botha - Hayman,  Guirado, Menini
London Wasps: Miller - Helu, Daly, Masi, Varndell - (o) Lozowski, (m)  Simpson - Haskell (cap), Thompson, Johnson - Myall, B. Davies - Cittadini,  Shervington, Mullan

Les remplaçants

Toulon: Orioli, Chiocci, Chilachava, Fernandez Lobbe, Wulf, Giteau,  Claassens, Suta
London Wasps: Festuccia, McIntyre, Cooper-Woolley, Gaskell, Young, C.  Davies, An. Goode, Leiua

Gil Baudu @gbaudu