Ma'a Nonu et Mathieu Bastareaud, du lourd au centre du RCT
Mathieu Bastareaud et Ma'a Nonu associés au centre à Toulon | AFP - BORIS HORVAT

Toulon rêve d'exploit chez les Saracens

Publié le , modifié le

Vainqueur de Sale la semaine dernière avec le bonus offensif, le RCT s'est ménagé un tout petit espace pouvant le mener aux quarts de finale de la Coupe d'Europe, sur le terrain des Saracens (16h15). Tenants du titre, les Anglais, lancés dans une série de 11 victoires consécutives à domicile, sont leaders de la poule avec 5 points d'avance sur les Varois, qui peuvent néanmoins valider leur ticket en cas de victoire, ou de défaite mais sous conditions d'autres résultats.

Toulon s'est toujours qualifié pour la phase finale de la Coupe d'Europe, depuis qu'il a débuté sa domination continentale (trois titres entre 2013 et 2015). Mais l'avenir européen de l'équipe reste en suspens, à l'aube de cette 6e journée de la phase de poules. Si le RCT (15 pts) brise cette série (nul ou défaite), il sera assuré d'obtenir un des trois billets de meilleur deuxième - pour terminer premier devant les Anglais, qualifiés avec 20 points, il lui faudrait l'emporter avec le bonus offensif en empêchant ces derniers de prendre un point, une hypothèse hautement improbable.

Mais une défaite pourrait aussi suffire aux joueurs du trio Ford-Dal Maso-Cockerill. Beaucoup plus avec un point de bonus (total 16 pts) que sans, en fonction des résultats de Montpellier (poule 4), Glasgow (poule 1) et Exeter (poule 5). Bref, le club de Mourad Boudjellal serait bien inspiré de prendre au moins un point sur le terrain des "Sarries", venus s'imposer avec la manière à Mayol mi-octobre (31-23). Il lui faudra pour cela livrer une autre copie que celle rendue dimanche dernier contre Sale (27-12), où il a miraculeusement décroché le point de bonus offensif. Il pourra pour cela compter sur le retour comme titulaires de Matt Giteau, Josua Tuisova et Juanne Smith, dont l'entrée en jeu après des blessures a été décisive face à Sale.

Giteau, le facteur X ?

"On a vu sur le peu de temps qu'il est rentré ce qu'il a amené, il n'a pas joué depuis longtemps mais il est en forme", a salué son vieux partenaire de la charnière, le demi de mêlée Sébastien Tillous-Borde. "Matt de retour c'est bon pour toute l'équipe, a souligné de son côté Bryan Habana, c'est un joueur de classe mondiale." Effectivement: entré en jeu à l'ouverture contre Sale (27-12) après cinq mois sur le flanc à cause d'une fracture de la cheville gauche, le génial australien a grandement contribué à arracher la victoire avec le point de bonus offensif à la sirène. Notamment par ses choix justes sur le dernier essai, marqué par Josua Tuisova après une longue séquence et qui, en permettant au RCT de décrocher un point de bonus offensif inespéré, accroît (un peu) ses chances de qualification. "Quand tu prends des mecs à 80 sélections dans une équipe, ça fait des grands matches. Avec Giteau, Smith ou encore Tuisova, ce n'est plus la même équipe", avait ainsi souligné le président varois Mourad Boudjellal après le match. "Tout le monde a pu voir qu'ils ont fait la différence contre Sale", a abondé cette semaine Habana.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze