Jonny Wilkinson Toulon
Jonny Wilkinson Toulon | GERARD JULIEN / AFP

Toulon repousse Leicester (21-15) et va en demi-finales de H-Cup

Publié le , modifié le

Toulon a réussi l'exploit de battre Leicester (21-15) et va jouer la première demi-finale de H-Cup de son histoire contre les Saracens, le 28 avril prochain à Twickenham. Laborieux et indisciplinés durant une mi-temps, les Varois ont relevé la tête par l'intermédiaire de l'inévitable Jonny Wilkinson, auteur de tous les points de son équipe.

Toulon la tient enfin ! Leaders du Top 14, les Varois -qui disputaient-là le deuxième quart de finale de H-Cup de leur histoire, le premier à Mayol- ont redoublé d'efforts pour l'emporter face à une solide équipe de Leicester (21-15), et ainsi décrocher leur ticket pour les demies. Au terme d'une rencontre intense et indécise, le RCT -crispé par l'enjeu- s'en est remis à son chef d'orchestre, Jonny Wilkinson, pour faire pencher la balance.

Flood relance Toulon... malgré lui

Car, les Varois -asphyxiés dès les premières minutés par Leicester (84% de pourcentage d'occupation)- étaient pris d'entrée à la gorge sur les mêlées fermées. Toby Flood, en l'absence de réelles occasions d'essai, lançait donc les hostilités au pied (0-3, 11e), avant d'aggraver successivement la marque (0-6, 15e puis 0-9, 19e). Toulon, déboussolé, entretenait l'espoir, lorsque le demi d'ouverture des Tigres -à l'interception d'une passe d'Armitage à destination de Bastareaud- se rendait coupable d'un en-avant volontaire (29e). Jusque-là transparent, Jonny Wilkinson sortait du bois, enquillant tour à tour deux pénalités (30e, 35e), et ce avant le retour en jeu de Flood.

Bastareaud et Botha proches de l'essai

Remobilisés par le discours (salvateur) de Bernard Laporte à la pause, les Varois revenaient sur la pelouse de Mayol avec un état d'esprit plus conquérant. Wilkinson, toujours aussi précis au pied, égalisait (9-9, 44e) puis donnait pour la première fois de l'après-midi l'avantage aux siens (12-9, 47e).

Parti au ras d'un ruck, Mathieu Bastareaud croyait mettre à l'abri le RCT en allant chercher le drapeau (52e). M. Clancy en décidait autrement, le Toulonnais ayant été poussé en touche avant d'aplatir. Giteau, loin d'être abattu, allumait une nouvelle mèche en faveur des Varois. Au relais de Bastareaud, Botha rampait  de façon illicite dans l'en-but (53e), obligeant l'arbitre à refuser la tentative française. Flood en profitait pour remettre immédiatement son équipe à flot (12-12, 58e).

Et Wilkinson d'un drop...

De court durée puisque Sir Jonny (re)faisait rapidement parler la poudre au pied (60e, 65e). Insuffisant toutefois pour mettre les Varois à l'abri. Bastareaud manquait, notamment, un ballon d'essai (75e), laissant ainsi le suspense battre son plein. Il fallait un sauvetage in-extremis de Martin (78e) sur un ballon capricieux pour éviter au club de la Rade une fin malheureuse. C'est finalement Jonny Wilkinson qui scellait le sort de ce match d’un drop du droit au coup de sifflet final (80e, 21-15).

Vidéo - Le résumé du match

Voir la video

Vidéo - Wilkinson : "On devait rester solidaires pendant 80 minutes"

Voir la video