Toulon rejette déjà la pression sur Clermont

Toulon rejette déjà la pression sur Clermont

Publié le , modifié le

A quelques jours du choc franco-français des quarts de finale de la Coupe d'Europe entre Clermont et Toulon (16h15 sur F2, Francetvsport et ses applications), le club varois tente de faire peser la pression sur les épaules des Auvergnats en déclarant, via son président Mourad Boudjellal, que l'ASM est largement favorite de ce match.

Il fallait s'y attendre. L'occasion était trop belle pour que Mourad Boudjellal n'intervienne pas pour clamer que ce serait un miracle si Toulon venait à éliminer Clermont dimanche en coupe d'Europe. "Ce match s'annonce plus que difficile" a annoncé d'emblée le président du RCT sur la chaîne Infosport+. "On se demande même aujourd'hui si on a les capacités de jouer sur les deux compétitions et s'il ne faut pas plutôt essayer de se qualifier dans les six que d'aller perdre des joueurs à Clermont dans un match qui ressemblera plus à une corrida qu'à un match de rugby". Ce n'est pas la première fois que Boudjellal joue cette carte de la victime expiatoire. Ses détracteurs y verront plus d'intox que d'info... 

"Jouer à Clermont, c'est l'assurance d'avoir deux ou trois blessés de plus"

Mais l'"omniprésident" a enfoncé le clou dans Stade 2 dimanche dernier. "On est éparpillés, il nous manque beaucoup beaucoup de monde. Pour nous la priorité, c'est d'être dans les six. Jouer à Clermont, c'est l'assurance d'avoir deux ou trois blessés de plus. Je ne sais pas comment on ferait pour jouer une demi-finale derrière... On est réalistes. l'enjeu premier du club, c'est de se qualifier pour la Coupe d'Europe. Économiquement, le club supporterait une élimination en quart de finale de Champions Cup mais pas de ne pas être en Coupe d'Europe la saison prochaine". Difficile de démêler le vrai du faux, tout comme quand Boudjellal fait l'apologie de l'adversaire. 

"Quand on voit le parcours de Clermont cette saison, sincèrement, je ne vois pas comment ils feraient pour perdre ce match. Ils n'ont pas le droit. J 'espère pour eux qu'ils recevront en demi-finale et qu'ils ramèneront la Coupe d'Europe en France. Car même si je n'ai pas toujours été ami avec eux, quand ils jouent un club anglais, j'ai envie qu'ils gagnent". Franck Azéma, l'entraîneur de l'ASM, et ses joueurs ne succomberont peut-être pas si facilement à la flagornerie... 

Clermont-Toulon, les meilleurs ennemis :

francetv sport @francetvsport