Mathieu Bastareaud (RCT) inscrit l'essai face à Leicester
Mathieu Bastareaud (RCT) inscrit l'essai face à Leicester | BERTRAND LANGLOIS / AFP

Toulon prend sa revanche sur Leicester

Publié le , modifié le

Les Toulonnais qui n'avaient pas digéré leur revers la semaine précédente sur la pelouse de Leicester, au terme d'un match électrique, ont pris une belle revanche en s'imposant à leur tour face aux Tigers (23-8) samedi lors de la 4e journée de Coupe d'Europe. Dans leur antre de Mayol, les double champions d'Europe ont remis les pendules à l'heure et conforté leur 1ere place de la poule 3.

Les Toulonnais restaient sur une impression mitigée en Angleterre. Ils s'étaient remis au travail durant la semaine pour proposer un bel accueil aux Anglais de Leicester. Et ils n'ont pas manqué leur rendez-vous puisqu'ils ont cette fois-ci soigné leur conquête, et surtout ils ont parfaitement répondu au défi physique sans se laisser entraîner dans les tensions du match aller. Au contraire, les champions de France se sont montrés patients et très concernés, en se concentrant sur l'essentiel, avec une grosse entame qui leur a permis de faire rapidement la différence.

Des Toulonnais remontés

Les hommes de Laporte sont en effet entrés dans la partie en prenant les Anglais à la gorge, en ne leur laissant que peu d'initiatives. Avec une alternance parfaite, et le jeu au pied de Halfpenny pour jouer dans le dos de l'adversaire, le RCT a mis l'impact sur la match, concrétisant rapidement cette domination par un essai de Williams récupérant un ballon gagnant après un ruck. Trois pénalités de Halfpenny plus loin, les Toulonnais avaient fait le trou à la pause (16-5), les Anglais n'ayant répliqué que par un essai de Scully.

En deuxième période, les Toulonnais gardaient la mainmise même s'ils perdaient beaucoup de munitions sur des maladresses. Cela ne leur empêchait de trouve  une fois encore la faille dans la défense de Leicester, par Bastareaud, à la conclusion d'une attaque en première main lancée par Sanchez, relayée par Mermoz et Habana, avec de nouveau Sanchez et enfin Tillous-Bordes et Williams dont la passe un peu basse est bien récupérée par Bastareaud qui le relève et marque sous les poteaux. 

Les Tigers tentaient bien de réagir mais de façon trop brouillonne, et surtout ils étaient étouffés par la défense toulonnaise qui ne leur laissait que peu de marge de manoeuvre. Une façon pour les Varois de rappeler aux Anglais que leur défaite de quatre points une semaine plus tôt leur était restée en travers de la gorge. Et qu'ils entendaient bien renverser la tendance, pour défendre leur statut mais surtout pour faire un pas supplémentaire vers la qualification.

Christian Grégoire