Scarlets Toulon Mathieu Bastareaud
La puissance de Mathieu Bastareaud | AFP - Geoff Caddick

Toulon fait respecter la logique

Publié le , modifié le

Déjà assuré de la première place de sa poule, Toulon a fait respecter la hiérarchie et la logique en allant s'imposer à Llanelli (26-3) samedi lors de la 6e et dernière journée de Coupe d'Europe. Le double champion en titre a livré un match sérieux même s'il ne fut peut-être pas totalement abouti, pour s'assurer un quart de finale à domicile.

Les Toulonnais n'auront donc pas à regretter l'absence du point de bonus offensif, qui semblait largement dans leurs cordes après un début de match tonitruant. Ils ont frappé d'entrée, par le centre international, Mathieu Bastareaud, venu conclure en force une action initiée par Nicolas Sanchez à la suite d'une mêlée gagnée sur introduction galloise (4e). Jamais inquiétés jusqu'aux vingt dernières minutes du match par des Gallois déjà éliminés et limités, ils ont ensuite tranquillement creusé l'écart grâce aux pieds de Leigh Halfpenny, auteur de trois pénalités (10e, 19e, 34e ), et Nicolas Sanchez (drop à la 22e minute). 

Habana à la fête

Un essai de Bryan Habana, qui s'est faufilé entre plusieurs défenseurs sur  une dizaine de mètres (51e), a définitivement distancé les Scarlets et laissé espérer une possible victoire bonifiée. Celle-ci n'est donc finalement pas venue, par manque de précision et indiscipline,mais surtout en raison du réveil des Gallois qui, malgré plusieurs occasions d'essais, ont dû se contenter d'une pénalité de Steve Shingler (29e), pour éviter le zéro pointé.

La rencontre des Toulonnais a été presque parfaite, a seulement ternie par la blessure à un genou de son demi de mêlée Sébastien Tillous-Borde, à la veille du début du stage  préparatoire du XV de France pour le Tournoi des six nations.

Christian Grégoire