Toulon, RCT
L'armada toulonnaise | DENIS CHARLET / AFP

Toulon est armé pour écrire l'histoire

Publié le , modifié le

Pour le premier quart de finale de H-Cup à domicile de son histoire, Toulon reçoit Leicester à Mayol ce dimanche (17h30). Leaders du Top 14, les Varois veulent étendre leur domination à l'Europe et la transformer en titre. Une qualification en demi-finale européenne serait historique pour le RCT. Dans le dernier quart de la compétition, les Harlequins, champions d'Angleterre, accueillent le Munster.

A SUIVRE EN DIRECT SUR NOTRE SITE (17h30)

Peu importe l'issue de leur quart de finale de H-Cup face à Leicester, les Toulonnais ont d'ores et déjà écrit l'histoire. En recevant les Anglais, le RCT offre au public de Félix Mayol son premier match de phase finale dans la plus belle des compétitions européennes. Une réussite qui ne suffit pas à combler le président varois : "Jusqu'à présent, Toulon voulait gagner de la notoriété et du crédit dans le monde du rugby. Maintenant, place aux titres!" exhorte Mourad Boudjellal dans Midi Olympique. Vice-champions de France et d'Europe après leur défaite en finale du Challenge Européen contre Biarritz l'an passé, les Rouge et Noir sont placés. Mais jamais gagnants.

Un recrutement toulonnais haut de gamme

Une habitude qu'a voulu casser le boss toulonnais en recrutant à l'été les Mermoz, Michalak, Delon Armitage, Sheridan et autre Botha pour renforcer un effectif déjà bien fourni. "C'était l'objectif du début de saison, se qualifier et jouer un quart à la maison. C'est un match important qu'on a envie de gagner pour aller en demi, confie le manager Bernard Laporte. Mais on se met pas plus de pression qu'il n'en faut." En 2011, pour leur dépucelage en H-Cup, les troupes de l'ancien sélectionneur de l'équipe de France avaient baissé pavillon devant Perpignan au stade des quarts de finale de la compétition.

Cette fois se présente face à eux l'un des plus gros palmarès du rugby continental. Double vainqueur (2001 et 2002) et triple finaliste (1997, 2007, 2009) européen, Leicester n'a manqué qu'une seule édition de H-Cup depuis sa création en 1997. Pour vaincre l'actuel deuxième du championnat d'Angleterre, les leaders du Top 14 devront répondre au défi physique proposé par le pack anglais "Ils ont une des meilleures mêlées en  Europe et sont bien organisés sur la conquête", explique le pilier Andrew Sheridan.

Equipe franchissant le plus les défenses adverses (63 franchissements) et qui fait le plus de passes en H-Cup (156 passes par match en moyenne), le RCT peut compter sur la force de pénétration de ses lignes arrières. Et sur une discipline de fer au niveau continental (moins de 10 pénalités concédées par match). "Leicester et Toulouse ont les plus gros palmarès et nous qui sommes un  grand club, c'est seulement la deuxième fois qu'on la joue", se méfie Laporte. Une attitude que n'a pas choisi d'adopter son président. " Le club de Leicester doit sa renommée à un malentendu : en fait, tout le monde croit entendre 'le grand Leinster'", tranche Boudjellal, faisant référence aux Irlandais, triples champions d'Europe.

La H-Cup, un objectif

"Les joueurs vont à Toulon car ils gagnent beaucoup d'argent et que l'endroit est agréable", lui a répondu l'entraîneur des Tigers Richard Cockerill. Engagé dans un bras de fer avec les dirigeants britanniques pour récupérer leur pilier italien Martin Castrogiovani la saison prochaine, Toulon a des comptes à régler avec Leicester. "Ce sera un gros match autant qu'un véritable test pour Toulon, pour savoir ce que cette équipe a dans le ventre", considère Matthieu Bastareaud, opposé sur la pelouse de Mayol au surpuissant Manu Tuilagi qui l'avait fait souffrir lors du dernier Tournoi des VI Nations. "Je veux que les Toulonnais se passionnent pour la H-Cup. En tombent amoureux", poursuit Boudjellal. Pour cela, rien de mieux qu'une première qualification historique en demi-finale de H-Cup.

Les Harlequins pour conjurer le sort

Dans le dernier match de ces quarts de finale, les Harlequins, champions d'Angleterre, sont les hôtes du Munster. Meilleur bilan de la phase de poule, les Anglais partent favoris. Mais n'ont jamais franchi ce stade de la compétition en trois tentatives (1997, 98, 2009). Les Irlandais pourront toutefois compter sur Ronan O'Gara, meilleur marqueur de l'histoire de la H-Cup (1342 points).

Jerome Carrere