Rémi Talès : "La Coupe d’Europe est une bouffée d’oxygène pour le Castres Olympique"

Rémi Talès : "La Coupe d’Europe est une bouffée d’oxygène pour le Castres Olympique"

Publié le , modifié le

L’ouvreur de l’équipe de France débute vendredi soir la Champions Cup avec son club de Castres qui a réalisé un mauvais début de saison en Top 14. Rémi Talès estime que cette nouvelle épreuve peut constituer une bouffée d’oxygène pour le CO qui n’a pourtant jamais vraiment brillé dans la défunte H Cup. Les Tarnais défient les Harlequins à Londres vendredi à 20h45.

La Coupe d’Europe reste un évènement même pour le Castres Olympique qui n’évolue pas à son meilleur niveau depuis le début de saison. Comment abordez-vous cette nouvelle compétition ?

Rémi Talès: C’est vrai que c’est difficile pour nous vu notre situation actuelle, mais on a envie de se servir de cette Coupe d’Europe comme d’une bouffée d’oxygène. On va essayer de retrouver un peu de confiance dans notre jeu. Ca peut nous permettre de nous relancer dans le championnat ensuite.

Une compétition comme ça peut-elle vous permettre de vraiment vous lâcher sachant que vous n’avez quasiment pads le droit à l’erreur dans une compétition comme celle-là ?

RT: Vu notre situation, je le répète, on va être obligés de se lâcher. On doit impérativement retrouver des certitudes dans notre jeu. Et surtout du plaisir sur le terrain, ce qui faisait notre force par le passé. On fait énormément de fautes individuelles, ce qui nuit au collectif. Je n’ai pas de mots pour justifier les performances que l’on peut faire. On est à des années lumières de que qu’on faisait il y a trois mois. Il faut qu’on reste solidaires et qu’on continue à travailler pour qu’il y ait des jours meilleurs.

A titre personnel, vous vous sentez comment après deux mois de compétition ?

RT: C’est un peu compliqué. Je suis à l’image de l’équipe. Il y a des hauts et des bas. Il faut essayer de garder confiance et bosser. C’est plutôt mental que physique. On est dans une spirale compliquée. Mais on sait que tout peut basculer d’un week-end à l’autre.

Le CO n’a pas toujours joué la Coupe d’Europe à fond. Qu’en sera-t-il cette fois ?

RT: Ca peut être un objectif cette année. Maintenant, il y a aussi beaucoup de blessés. La gestion de l’effectif va beaucoup compter. Ca va déterminer les compositions d’équipes qu’il va y avoir sur les prochains week-end. En tous cas, le club n’a pas envie de galvauder la compétition cette année. En début de saison, on avait l’ambition de jouer toutes les épreuves à fond. Il va falloir qu’on en reparle entre nous mais je crois que tout le monde a envie de bien figurer et de montrer un beau visage.

Grégory Jouin @GregoryJouin