Ulster, Racing-Metro
La défense du Racing-Metro bousculée par l'Ulster | FRANCOIS GUILLOT / AFP

Racing et Montpellier pas à la hauteur

Publié le , modifié le

Déjà éliminés de la compétition, le Racing-Metro et Montpellier ont tous deux échoués à décrocher un deuxième succès en H-Cup cette saison. Lors de la 5e journée, les Franciliens ont été vaincus par les Scarlets à domicile (13-19) pendant que Montpellier rendait les armes sur la pelouse de l'Ulster, leader de sa poule (27-16).

Pendant que Clermont et les Harlequins se disputeront la tête de la poule 4 samedi à Londres, le Racing-Metro tentera d'oublier sa triste campagne européenne. Après avoir vu leurs espoirs de qualification pour les quarts de finale annihilés par leurs deux défaites contre les Harlequins (32-8,17-3), les entraîneurs Laurent Labit et Laurent Travers voulaient "profiter des matches d'intensité européenne pour continuer à essayer d'être plus performants".  Leurs espoirs ont été sévèrement douchés par des Scarlets pas brillants  mais opportunistes et les Racingmen auront encore un dernier match européen, à Clermont dimanche prochain, pour tenter d'installer leur jeu avant la venue du  Stade Toulousain le 25 janvier en Top 14, désormais leur seul objectif. Les Franciliens ont pourtant affiché leur volonté de jeu, illustrée par  leurs nombreuses pénalités jouées en pénaltouche. Mais s'ils ont réussi à  marquer sur leur première occasion par Mike Phillips (9e), ils n'ont ensuite  pas su concrétiser leurs mouvements offensifs encore très approximatifs. 

Heureusement pour eux, les Gallois rivalisaient de maladresse. Mais Rhys Priestland passaient les pénalités qui ont maintenu les Scarlets au contact au score. A force de jouer avec le feu, les Franciliens se sont brûlés sur une mauvaise chandelle qui a offert une percée plein centre à l'ailier Kristian Phillips au coeur d'une défense désorganisée (62e, 13-19) Incapables de réagir face à des Gallois galvanisés, cette troisième défaite de la saison à domicile (deux à Colombes, une à Nantes en Coupe d'Europe) leur permettra une nouvelle fois de mesurer l'ampleur du chantier qui les attend pour réussir leur deuxième moitié de saison et décrocher l'une des six premières places de Top 14.

Montpellier a bien résisté

L'objectif sera le même pour Montpellier. D'ores et déjà éliminés et assurés de terminer 3e de la poule 5, le XV Héraultais a bien résisté sur la pelouse de l'Ulster, leader invaincu. Les joueurs de Galthié ont ainsi fait jeu égal en 1re période avec la  meilleure défense européenne, qui n'avait jusque-là encaissé que 27 points en  quatre matches, répondant même quatre minutes après le 2e essai irlandais par  celui de Tchale-Watchou qui bonifiait une percée axiale de Gely (14-10, 30e). Ensuite, sa jeune équipe, manifestement éreintée, a eu du mal à terminer  sur le même rythme, n'inscrivant plus que trois petits points. Mais elle a  néanmoins eu assez de ressort pour empêcher l'ogre irlandais d'inscrire ce 4e  essai synonyme de bonus offensif. Avec huit changements par rapport à sa défaite à Brive (15-9) et sans  Trinh-Duc ni Mas, le 7e du Top 14 n'a pas à rougir de ce revers. Il aurait même peut-être pu être retardé si la révélation Selponi n'avait  pas joué de malchance en passant à côté de son match avant de sortir à la 37e  minute suite à une blessure à l'épaule en tentant de retenir le revenant Best.

S'ils ont aussi beaucoup souffert des chandelles et des coups de pied de  Jackson, les coéquipiers du précieux demi de mêlée Escande (11 points) peuvent  même regretter leurs nombreuses fautes de main et sautes de concentration, à  l'image des deux fautes de Dupont qui ont offert en trois minutes deux essais à  Diack (23) et Pienaar (26). Impeccable, le N.9 sud-africain a d'ailleurs continué son festival de bout  en bout, inscrivant la bagatelle de 17 points. En 2e période, Montpellier, continuellement mis sous pression, n'a pu faire  autrement que reculer. Mais, après avoir été de nouveau transpercés par Afoa (56), les coéquipiers  du malheureux Escandé, surpris par le rebond sur l'action, ont été héroïques en  défense à l'image de Berard devant Pienaar (69) et ont réussi à repousser tous  les autres assauts irlandais.

Les résultats de la 5e journée de H-Cup
Les classements des groupes de H-Cup

Jerome Carrere