Clermont

Champions Cup : Pour son retour dans l'élite européenne, Clermont s'offre un récital face aux Harlequins

Publié le , modifié le

Absent de la Champions Cup la saison passée, Clermont retrouve la grande Coupe d'Europe avec délice et appétit. Grâce à sept essais et un rugby léché, l'ASM s'est offert le scalp des Harlequins à Marcel-Michelin (53-21) et lance de la meilleure des manières sa saison européenne.

Clermont a repris son histoire avec la Champions Cup de la meilleure des manières. Vainqueur de la Challenge Cup la saison passée, l'ASM s'est rappelé au bon souvenir de l'élite européenne en s'imposant avec panache face aux Harlequins ce samedi à Marcel-Michelin (53-21). Quatre points et un de bonus venus récompensés les sept essais et la grosse performance offensive des hommes de Franck Azéma : rien de mieux pour retrouver le sourire et sortir la tête de l'eau, une semaine après la gifle reçue sur la pelouse du Stade Toulousain (34-8).

Doublés pour Raka et Yato

Clermont a retenu les leçons de sa défaite de la semaine passée dans la ville Rose. Menés 24-0 après 24 minutes samedi dernier, les Jaunards ont cette fois démarré tambour battant pour compter 22 points d'avance après 26 minutes grâce à une pénalité de Morgan Parra puis trois essais signés Raka (11e) puis Yato par deux fois (18e, 25e). Peut-être jaloux de son troisième ligne, Raka s'est lui offert un doublé à l'heure de jeu (62e), le centre Toevea s'étant lui chargé de l'essai du bonus en début de deuxième mi-temps (45e), face à une équipe des Harlequins joueuse mais limitée dans tous les secteurs.

Brillants et inspirés offensivement, l'ASM a offert un récital dans le jeu comme dans les intentions, Moala (68e) puis Tadjer (76e) venant récompensés un peu plus le rugby offensif clermontois en fin de match. Deux essais tardifs alors que les Harlequins, qui avaient trouvé trois fois la faille dans la défense auvergnate (29e, 15e, 72e), poussaient eux pour tenter d'aller gratter le point de bonus offensif. Mais Clermont a résisté aux derniers assauts pour laisser les Anglais repartir bredouilles de Marcel-Michelin. De quoi faire le plein de points et de confiance, et prendre la tête de la poule 3.