Wandile Mjekevu (Perpignan)
Wandile Mjekevu (Perpignan) | IAN MACNICOL / AFP

Perpignan quitte l'Europe

Publié le , modifié le

L'aventure de la Coupe d'Europe s'est terminée sans panache pour Perpignan battu à Edimbourg (27-16) samedi lors de la 5e journée. Déjà éliminée, la formation catalane qui aurait pu au moins sortir la tête haute, n'a pas pesé lourd face aux Écossais qui accrochent la 2e place qui leur permet d'espérer accéder lors de la dernière journée au Challenge européen.

Dans cette même poule 6, la province du Munster a assuré sa qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe grâce à sa victoire sur le terrain de Gloucester (20-7). Les Irlandais, double vainqueurs de la compétition (2006, 2008) ont construit leur victoire à Kingsholm grâce à deux essais de Keith Earls et Peter O'Mahony.

Des Ecossais opportunistes

Si la qualification pour les quarts de finale paraissait déjà plu qu'illusoire avant la rencontre, l'Usap pouvait encore proposer une réaction d'orgueil pour viser une des trois places de deuxième de poule permettant de rebondir en Challenge européen. C'est là aussi raté avec une troisième défaite de rang dans la compétition qui enferre Perpignan à la dernière place de la poule 6 avant l'ultime journée et la réception pour l'honneur de Gloucester à Aimé-Giral. Quasiment au complet, l'Usap avait pourtant semblé vouloir jouer sa chance face aux Ecossais. Mais les Catalans ont souvent multiplié les temps de jeu stériles, ne s'en remettant quasi exclusivement qu'à la botte de James Hook (11  pts) pour alimenter le score. A l'inverse, les partenaires de Greig Laidlaw se sont montrés particulièrement opportunistes, avec un essai de Tom Brown au quart d'heure de jeu puis beaucoup de solidarité en défense qui leur permirent de virer en tête  à la pause (13-6).

De même, un carton jaune au talonneur Guilhem Guirado en début de seconde période, pour des fautes répétées, étaient immédiatement exploité. Les  Ecossais en profitaient pour inscrire deux essais sur supériorité numérique par Cornell Du Preez puis Dougie Fife. L'écart était alors irrémédiable et l'Usap ne sauvait l'honneur qu'en fin de match sur un essai de Maxime Delonca. Mais il était top tard .L'Usap doit tirer un trait sur l'Europe pour se concentrer sur le championnat où elle n'est pas très bien en point.    

Christian Grégoire