Montpellier herault
. | AFP

Montpellier: le culot n'a pas suffi

Publié le , modifié le

Les Anglais de Leicester, solides et efficaces, ont maîtrisé (41-32) une équipe de Montpellier culotée mais malheureusement inconstante qui voit s'envoler ses rêves de qualification pour les quarts de finale dans la poule 5 de la Coupe d'Europe.

Déjà battus à domicile par l'Ulster, les Montpelliérains accusent désormais  huit points de retard sur les Nord-Irlandais et six sur leurs adversaires du  jour. A Welford Road où les "Tigres" de Leicester sont rompus depuis quinze ans  aux impitoyables joutes européennes, les Héraultais ont offert un superbe  spectacle mais ont payé le tribut de leur inexpérience et de leur manque de  réalisme. Leur entame ratée, avec trois essais encaissés en 15 minutes par Goneva (4)  et Miles Benjamin (13, 15) qui se sont joués de leurs timides plaquages, a pesé  très lourd.

"On n'aurait jamais dû être en mesure de gagner après ce début de match",  admettait le deuxième ligne Jim Hamilton. Et pourtant... Menés 24-3 au bout d'un quart d'heure, les Héraultais n'ont pas renoncé et  leur culot et leur volonté de jeu ont étonné jusqu'à leurs adversaires, qui ont  encaissé quelques beaux enchaînements pour voir finalement revenir leurs  adversaires au tableau d'affichage après une pénalité de Pélissié et deux  essais de Gorgodze (29) et Nagusa (40).

Mais Jonathan Pelissié a manqué la transformation du dernier essai qui  aurait ramené de manière inattendue son équipe à quatre points à la pause  (24-18, 40), puis une pénalité au retour des vestiaires (42). Cinq points  oubliés qui, là encore, auraient pu peser lourd. Malgré tout, les Anglais n'étaient pas au bout de leurs surprises. Ils  pensaient bien avoir scellé leur victoire avec bonus offensif avec l'essai de  Gibson (61, 32-18) mais c'était sans compter sur l'intenable Timoci Nagusa qui  a mis le feu à la fin de match.

L'expérience était anglaise

L'ailier fidjien a d'abord offert un essai à Pierre Bérard (67), tout juste  entré en jeu, avant d'en aplatir un autre quatre minutes plus tard, finalement  refusé à la vidéo pour un en-avant sur la dernière passe de Pélissié. Les Anglais, par la botte de Toby Flood, s'employaient alors à ne pas  manquer leurs occasions de marquer. A juste titre car les Montpelliérains ne  lâchaient rien et, après un nouvel essai de Bérard transformé par Trinh-Duc,  ils auraient même pu ramener un bonus défensif insuffisant pour maintenir leurs  chances de qualification mais gratifiant au vu du jeu produit. Mais une nouvelle fois, l'expérience des Anglais leur a été fatale: Ryan  Lamb les crucifiait d'un drop à la dernière minute.

Les Héraultais encaissent leur troisième défaite consécutive mais ils  pourront en tirer autant de regrets que de motifs de satisfaction. Les  bénéfices de cette rencontre ne devraient pas trop servir pour le match retour  la semaine prochaine, mais plus vraisemblablement pour le déplacement capital  en Top 14 à Toulon la semaine suivante.

AFP