Jean-Marc Lhermet (Clermont)
Jean-Marc Lhermet (Clermont) | AFP - Pierre Coublon

Lhermet : "gagner la H Cup"

Publié le , modifié le

Jean-Marc Lhermet, le manageur de l'ASMCA, espère que Clermont vaincra enfin le signe indien cette saison en Coupe d'Europe. Finaliste malheureux contre Toulon en mai dernier, le club auvergnat a tourné la page, selon Jean-Marc Lhermet qui s'attend à des débuts difficiles face au Racing-Métro dimanche soir.

Jean-Marc, on sait ce que représente la Coupe d’Europe pour Clermont. Est-ce que c’est votre objectif principal cette saison ?

Jean-Marc Lhermet : "On ne peut pas dire qu’on met une priorité sur quoi que ce soit. Effectivement on a l’esprit de compétition. C’est une épreuve de très haut niveau dans laquelle on prend beaucoup de plaisir. Depuis plusieurs années, on grandit et on évolue dans cette compétition. C’est sûr qu’on veut y faire quelque chose. Maintenant, ce qui nous préoccupe, c’est la phase préliminaire parce qu’on sait très bien que le moindre faux pas se paye cash".

Que pensez-vous de votre poule ? Vous paraît-elle plus abordable que certaines années ?

JML : "Non, pas forcément. On a le Racing qui va être très compliqué avec l’armada constituée. On a les Harlequins, équipe anglaise qui monte en puissance depuis deux ou trois ans. Et puis les Scarlets qui sont des habitués de la compétition. Ils ne prétendent peut-être pas à la première place cette année, mais ils peuvent battre n’importe qui sur un match. C’est une poule très homogène, de très haut niveau. Il faudra impérativement être premier pour sortir de cette poule car il n’y aura probablement pas de place de meilleur deuxième".

Le fait de jouer une équipe française constitue a priori un désavantage. On sait que gagner à l’extérieur contre une formation du Top 14 n’est jamais aisée…

JML : "C’est une Coupe d’Europe. On aime le côté aventure pour aller jouer dans d’autres pays. Le Racing est une équipe qu’on connait très très bien, qu’on a joué à maintes reprises au cours des années précédentes donc c’est vrai qu’on aurait peut-être préférer avoir une équipe galloise, anglaise, irlandaise ou autre. Surtout cette année vu le niveau qu’ils ont. Bon, c’est comme ça". 

Toute la ville de Clermont attend la Coupe d’Europe. C’est un événement à chaque fois. La Yellow Army se déplace partout. Ca doit vous faire chaud au cœur d’avoir su créer un véritable engouement dans la région…

JML : "Le public clermontois aime les matches de haut niveau. Ils aiment vibrer devant des grands matches. Les supporters se régalent des affiches proposées au Michelin. D’autant que l’ASM réussit plutôt bien depuis quelques années. Le public a su créer autour de l’équipe une force qui nous permet d’avoir ces résultats-là. Ils le savent et nous poussent chaque année de plus en plus. Il est important de garder cette frénésie qui nous aide dans les moments compliqués".

Le fait d’être reconnue comme une belle équipe européenne, l’une des meilleures depuis trois, quatre ans, doit vous faire plaisir également…

JML : "C’est une belle reconnaissance, c’est sûr. Maintenant on aimerait être reconnus comme la meilleure. C’est ce qui nous manque. Depuis plusieurs saisons, on fait preuve de régularité au plus haut niveau du championnat ou de la Coupe d’Europe. On veut maintenant concrétiser tout ça par des titres. On doit se forger un palmarès pour valider cette présence au plus haut niveau depuis plusieurs saisons".

La finale perdue contre Toulon en mai dernier est-elle digérée ?

JML : "On s’est appliqué à l’intersaison à mettre tout ça derrière nous. C’est mieux parce que sinon ça pouvait être un point bloquant pour l’équipe. On regarde devant, on regarde la compétition qui arrive comme une nouvelle aventure. Cette finale fait partie du passé".