Paul Goze, LNR
Le président de la LNR Paul Goze | FRANCK FIFE / AFP

Les clubs français rouvrent la porte

Publié le , modifié le

Les clubs français ont ouvert de nouveau la porte jeudi à une participation la saison prochaine aux compétitions européennes organisées par l'ERC, à condition notamment que les Anglais soient présents, a annoncé la Ligue nationale de rugby.

Réunis dans un hôtel de l'aéroport d'Orly, les présidents de clubs de Top  14 ou leurs représentants ont reporté à la saison 2015-2016 la création d'une  nouvelle structure, alternative à l'ERC, la société commerciale gérant les  compétitions actuelles. "Compte tenu de l'importance des travaux pour parvenir à la mise en place  de la nouvelle structure à partir de la saison 2015-2016, le principe d'une  période transitoire d'une année, permettant d'appliquer dès la saison prochaine  les nouveaux formats de compétitions regroupant les meilleures équipes des 6  pays et les nouveaux principes de répartition financière, a été validé", a  indiqué la Ligue nationale de rugby (LNR) dans un communiqué. "Cette période transitoire pourra avoir lieu dans le cadre de la structure  actuelle (ERC, ndlr), dès lors que sa gouvernance sera modifiée, et répondra  notamment aux attentes des clubs sur la gestion des affaires commerciales",  souligne le texte.  

Si les accords sont "définitivement bouclés"

Les clubs français "peuvent être amenés à jouer dans des compétitions ERC  (NDLR: en 2014-2015), à condition que les accords soient définitivement bouclés  et que la compétition puisse avoir lieu avec les clubs anglais", a déclaré à  l'issue de la réunion le président de la LNR Paul Goze. Alliés avec les clubs anglais (PRL), les clubs français avaient pourtant  annoncé le 22 septembre dernier la création de la Rugby champions cup, un  projet alternatif aux compétitions actuelles, et ce dès la saison 2014-2015.

La LNR et la PRL avaient déposé en juin 2012 un préavis auprès de l'ERC  ouvrant la voie à une renégociation des accords signés en 2007 et expirant en  juin 2014. Estimant être à la source de la majorité du spectacle et des revenus des  compétitions, ils demandaient notamment un changement dans le système de  qualification des Celtes et Italiens, un passage de 24 à 20 clubs en Coupe  d'Europe et une modification de la répartition des revenus.

Une UEFA du rugby

A l'issue de plusieurs mois de réunions et de blocages, les fédérations  actionnaires de l'ERC ont accédé aux demandes franco-anglaises, que ce soit sur  le format, le système de qualification, la redistribution financière, mais  aussi la gouvernance, ce qui pourrait être appliqué dès la saison prochaine. Concernant la structure qui serait mise en place pour la saison 2015-16, M.  Goze a évoqué une "association de fédérations, à l'image de ce qui se passe au  football" (UEFA, ndlr). Une pierre d'achoppement majeure demeure cependant: le problème des droits  audiovisuels, puisque les clubs anglais ont signé un contrat avec British  Telecom pour la diffusion de leurs matches européens comme domestiques, alors  que l'ERC est, elle, engagée avec Sky jusqu'à 2017.

AFP