Le stade Charles-Mathon d'Oyonnax
Le stade Charles-Mathon d'Oyonnax n'avait pas pu accueillir le match entre les Oyomen et l'Ulster | AFP - ROMAIN LAFABREGUE

L'EPCR n'a toujours pas de dates pour les reports

Publié le , modifié le

L'organisateur des coupes d'Europe (EPCR) a annoncé que les dates de reports des matches, qui n'avaient pas eu lieu le week-end dernier en France en raison des attentats (plus Stade Français-Munster qui devait se jouer dimanche), n'ont pas encore été trouvées. "Les nouvelles dates devraient être annoncées dès que possible à la suite des matchs de la 2e journée de ce week-end", indique l'European Professional Club Rugby. Ces matches n'auront donc lieu ni le week-end du 28 novembre ni celui du 4 décembre.

Les possibilités se réduisent. Avec un calendrier surchargé, l'EPCR a bien du mal à trouver des dates pour les matches qui avaient été reportés lors de la 1re journée, le week-end passé. Une seule chose est sûre: les rencontres n'auront lieu ni le 28 novembre ni le 4 décembre. Or, le temps presse puisque la dernière journée de la phase de groupes est fixée au week-end du 23-24 janvier, et que l'équité impose que les matches d'un même groupe se déroulent en même temps. Mais comme tous les week-ends sont pris... L'EPCR indique néanmoins que les ligues française, anglaise et celtique, concernées par ces reports, "progressent favorablement" dans leurs discussions pour trouver une solution.

Cinq matches de Coupe d'Europe qui devaient se disputer en France avaient  été reportés après les attentats qui ont fait au moins 129 morts vendredi  dernier à Paris et Saint-Denis: Oyonnax-Ulster, Racing 92-Glasgow,  Bordeaux-Bègles - Clermont, Toulon-Bath, prévus le week-end dernier pour le  compte de la 1re journée, ainsi que Stade Français-Munster, initialement  programmé dimanche à l'occasion de la 2e journée. Pau-Castres, rencontre de la 1re journée du Challenge européen qui devait  se jouer samedi dernier, avait également été reporté.