Gaël Fickou Jean-Marc Doussain Stade Toulousain
Gaël Fickou et Jean-Marc Doussain (Stade Toulousain) | PASCAL PAVANI / AFP

Le Stade Toulousain revigoré par l'Europe

Publié le , modifié le

Après un début de saison très difficile en Top 14, le Stade Toulousain a retrouvé les sensations et les frissons des grands chocs, en venant à bout de Montpellier (30-23) dimanche dans le duel franco-français de la première journée de Coupe d'Europe.

C'est sans doute l'expérience qui a prévalu dans cette rencontre très serrée et de haut niveau, entre deux équipes de haut niveau, qui se sont livrées à une âpre lutte dans la conquête. La mêlée a beaucoup été chahutée au cours de cette partie, et les équipes pénalisées dans ce secteur. Le jeu au pied a d'ailleurs été l'une des clés dans l'occupation du terrain. Les Toulousains ont davantage su déséquilibrer la défense par cet exercice même si dans la gestion du jeu, les deux formations sont restées proches l'une de l'autre.  

Coup pour coup

Toulousains et Montpelliérains se connaissent bien. C'est sans doute pour cela qu'ils se sont livrés avec autant d'intensité sur les impacts comme dans l'offensive en n'hésitant pas à mettre du jeu, par des relances et des actions aux quatre coins du terrain. Si les Héraultais ont pris le score sur un essai de Nagusa (34e), les Toulousains sont revenus presque dans la foulée, avec un essai signé Huget, juste avant la mi-temps (40e). Et ce chassé-croisé s'e'st poursuivi durant toute la rencontre, les deux équipes de rendant coup pour coup.

Les hommes de Fabien Galthié reprenaient les commandes par Olivier (51e) à la conclusion d'une action au large mais Huget, encore lui, remettait les Toulousains dans le match (54e). Les buteurs se chargeant de faire la différence, Toulouse menait alors 20-17, puis 27-20 à un quart d'heure de la fin du match, après un troisième essai inscrit par le demi-de mêlée Doussain, puis 30-20 après une pénalité de Flood qui sortait alors les joureurs du MHRC du bonus défensif. Mais il était dit que le match n'était pas encore joué. Et sur une une dernière réaction, les Montpelliérains mettaient les Toulousains à la faute et Paillaugue en profitait pour inscrire trois points et limiter la défaite (30-23). 

Toulouse est deuxième de cette poule 4, derrière Glasgow victorieux avec bonus (37-10) de Bath samedi. 

Christian Grégoire