Stade Toulousain - Wasps
. | Maxppp - Xavier de Fenoyl

Le Stade Toulousain bute sur les Wasps, Montpellier ouvre son compteur européen

Publié le , modifié le

Le Stade Toulousain et Montpellier n'ont pas profité de la même manière de l'avantage de jouer à domicile dimanche lors de la 2e journée de la coupe d'Europe. Si les Montpelliérains ont su rebondir après leur revers à Northampton en s'imposant devant les Irlandais du Leinster (22-16), le Stade Toulousain n'a pu faire mieux que concéder le nul (20-20) face aux Wasps.

Les Toulousains ont pourtant eu les cartes en mains pour s'imposer dans ce match fermé où les deux équipes se sont affrontées dans un rapport longtemps stérile. La première période notamment, terminée sur un piètre 6-6, alors que les Toulousains, dans les dernières minutes avaient insisté en prenant la mêlée, domaine dans lequel ils se sentaient forts. Mais ils n'ont pas pu concrétisé sur cette phase.

Il fallait attendre une erreur de renvoi de l'ouvreur anglais Ciprinai et un ballon contré avec à la conclusion une charge victorieuse de Census Johnson pour permettre aux Toulousains enfin d'inscrire un essai. C'est à ce moment là que les Wasps ont enfin décidé de modifier leur stratégie, et ont davantage pris l'initiative dans le jeu. Ils en étaient récompensés à la 62e minute par un essai de Bassett. Fickou redonnait l'espoir aux Rouge et Noir en transperçant la défense adverse à la 68e minute. Mais les Anglais n'abdiquaient pas et sur leur ultime tentative de mettre du rythme et d'écarter le ballon, le 3e ligne Hugues profitait d'un surnombre pour inscrire le deuxième essai anglais, transformé par Gopperth, et offrir l'égalisation à son équipe.,   

Les Toulousains ont beaucoup essayé, mais ils n'ont pas eu les moyens de créer un écart conséquent et à chaque fois les Londoniens sont revenus. Les Toulousains sont déjà en mauvaise posture dans le groupe 2, avec 4 points de retard sur les Wasps et surtout 6 sur les Irlandais du Connacht qui ont étrillé les Zebre italiens 52-7.  

Montpellier s'en sort

Le Montpellier Hérault se devait de réagir après sa défaite concédée à la dernière minute la semaine dernière à Northampton. A domicile face aux Leinster les hommes de Jack White ont pris par le bon bout un match pourtant disputé dans ses conditions météo compliquées. Sous les pluie il n'était en effet pas très facile de construire. Alors le MHR a surtout utilisé ses armes de conquête et sa capacité d'accélération. Avec deux essais de Martin et Nadolo avant la pause, les Montpelliérains avaint déjà pris l'ascendant. Ce même Nadolo a inscrit un 3e essais à l'heure de jeu permettant à son équipe de creuser l'écart.

Mais les fins de matches ne sont pas la spécialité du MHR cette saison en Coupe d'Europe, puisque le club français n'a pas réussi contre le Leinster à marquer un quatrième essai qui lui aurait permis de glaner le point de bonus offensif. De surcroît, les Irlandais ont marqué leur seul essai à la dernière minute par Naweca, qui leur a permis de passer sous la barre des 7 points de retard et donc de repartir de l'Altrad Stadium avec le point de bonus défensif. Le Fidjien a d'ailleurs marqué tous les points du Leinster (3 pénalités, l'essai et sa transformation). Ce qui a atténué le succès de Montpellier, qui démontre tout de même qu'il faudra tout de même compter avec lui.

Christian Grégoire