Nigel Owens
Nigel Owens | ROB MUNRO / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

Le RCT ne veut pas de M.Owens

Publié le , modifié le

"Je tiens à dire que je ne veux pas de M.Owens comme arbitre en finale de Coupe d'Europe" contre les Saracens, a déclaré Mourad Boudjellal après la qualification de Toulon contre le Munster. Il faut dire que le président toulonnais avait vu le match de Clermont la veille et n'a pas trop apprécié la prestation de l'arbitre gallois. Et il n'est pas le seul.

Eric De Cromières le président de l'ASM Clermont Auvergne a aussi réagi après la "double peine" infligée par Nigel Owens avec un carton jaune à Brock James, doublé d'un essai de pénalité à la quatorzième minute du match contre les Saracens : "Franchement, j'ai trouvé cela très excessif. Je ne discute pas la compétence ou la matérialité des fautes, mais l'esprit dans lequel elles ont été sifflées. Dans un camp, sifflées au bout de dix secondes et dans l'autre il faut attendre une minute trente ou deux minutes. Je pense que l'arbitre a complètement changé la phase du match pendant la première demi-heure."

Les supporteurs clemontois ont été moins mesurés, beaucoup parlant de partialité de la part d'un l'arbitre qui "comme cela se pratique depuis 30 ans" avantage avant tout les Britanniques au détriment des Français. Et l'ASM de se rappeler de la même polémique qui avait surgi deux ans plus tôt après l'élimination de Clemront contre le Leinster et un arbitrage folklorique de M.Barnes.

Christian Grégoire