Racing Toulon
Racing Metro-Toulon. | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Le Racing frappe fort d'entrée

Publié le , modifié le

Le Racing-Metro a frappé un grand coup en prenant le meilleur sur Clermont, dimanche, lors du premier match de poule de cette H Cup. Finalistes malheureux de la dernière édition, les Clermontois ont commis trop d'erreurs et n'ont pas su concrétiser leurs temps forts, buttant sur une défense adverse héroïque.

Un combat titanesque. Comme l'on pouvait s'y attendre, le duel franco-français entre le Racing et Clermont a donné lieu a un match acharné. Hachée par de nombreuses fautes de main, cette rencontre a finalement tourné en faveur des locaux, qui ont mieux négocié la seconde période en inscrivant le seul essai du match sur une contre-attaque fulgurante de près de 80 mètres puis en contenant les assauts Clermontois. La Coupe d'Europe débute idéalement pour les Racingmen. 

Clermont manque le coche

Clermont n'a pourtant pas démérité. Loin de leurs bases, les visiteurs dominent la première période mais manquent le coche à plusieurs reprises. La défense du Racing se montre solide et c'est grâce à la réussite au pied de Parra que les Auvergnats rejoignent les vestiaires avec un maigre avantage (9-3). D'autant plus maigre que le vent sera dans leur dos tout au long du deuxième acte. 

Obligé de réagir, le Racing-Metro va revenir dans le match suite à une nouvelle attaque Clermontoise. Après avoir récupéré un ballon à quelques mètres de sa ligne d'en-but, Lapeyre transmet à Andreu qui lâche les chevaux et sprinte sur 75 mètres pour aplatir et donner l'avantage à son équipe pour la première fois du match (10-9, 43e). Quelques minutes plus tard, Jonathan Sexton donne un peu d'air au hommes de Laurent Labit en transformant une pénalité suite à un plaquage sans ballon de James. 

Sivivatu survole le match

Dès lors, la pression Clermontoise va se faire plus pressante, notamment sous l’impulsion d’un Sivivatu intenable, toujours prompt à perforer les rideaux adverses. Dans son temps fort, Clermont se voit réduit à 14 après le carton jaune reçu par Nalage pour une charge au genou sur Andreu, proche du KO. Mais deux minutes plus tard, Khinchagishvili est à son tour exclu et les deux équipes reviennent à égalité numérique. 

Au courage, le Racing s'accroche et parvient à enrayer les velléités offensives clermontoises. A une minute du coup de sifflet final, le suspense est à son comble, avec des Auvergnats installés sous les poteaux franciliens. Mais la défense ne se désorganise pas et parvient à repousser le danger. Incapables d'inscrire le moindre point en seconde période, Clermont paye donc sa domination stérile et débute sa H Cup par une défaite.  

"Loin d'être parfait"

Le Racing, opportuniste à défaut d'être inspiré, devra confirmer son rebond samedi prochain chez les Gallois de Scarlets, qui partagent avec eux la tête de la poule après avoir battu les Harlequins (33-26) samedi. Les Clermontois recevront, eux, les Londoniens le lendemain dans leur forteresse de Marcel-Michelin où ils règnent en maîtres depuis 64 matches.

"Ils nous ont mis en difficulté mais on a tenu, se satisfait Laurent Labit, entraîneur des trois-quarts du Racing-Métro. La priorité était de montrer que les joueurs ont envie ensemble de  créer quelque chose, on l'a vu avec l'état d'esprit ce soir (dimanche). C'est  loin d'être parfait mais ça viendra avec le temps. Les gars ont montré qu'ils  avaient envie de faire quelque chose. Les deux dernières minutes ont été  capitales pour la suite de notre saison."

Vidéo: Résumé des autres matchs de Coupe d'Europe du week-end

Voir la video

Victor Patenôtre