Jonny Wilkinson RC Toulon
Jonny Wilkinson (RC Toulon) | BERTRAND LANGLOIS / AFP

Le plus grand défi du RC Toulon

Publié le , modifié le

Il est toujours plus difficile de conserver un titre que d'en décrocher un pour la première fois. Le RC Toulon tâchera donc de garder son bien acquis l'an passé, dans une finale de Coupe d'Europe qui l'oppose aux Saracens, au Millenium de Cardiff. Le match sera à suivre ce samedi à 18h00 sur francetvsport.fr

LE MATCH EN DIRECT VIDEO SUR FRANCETVSPORT.FR

Le RCT se prépare à disputer deux finales, décrites comme celles "des championnats les plus durs au monde" par Mourad Boudjellal. "En deux week-ends, on peut changer l'histoire du club, écrire un truc énorme", a résumé le président de Toulon. Mais le plus dur reste à faire pour les hommes de Bernard Laporte qui auront disputé pas moins de six finales en l'espace de trois ans.

Wilkinson ultra-motivé

De la défaite en Top 14 la saison passée, le staff toulonnais s'en sert de moteur, pour galvaniser les troupes. "La joie d'aller en  finale est un truc énorme, a commenté Boudjellal. Mais la peine quand tu la perds c'est incroyable, c'est quelque chose de terrible. C'est un truc qui te marque à vie. Et on a été assez marqué." Jonny Wilkinson qui disputera l'avant-dernier match de sa carrière, n'aura sûrement pas envie de revivre cette situation. Le meilleur marqueur de la saison en H Cup (100 points) sera comme si souvent l'une des clés de cette rencontre.  

Jonny Wilkinson
Jonny Wilkinson

Dans le jeu, l'objectif des Varois sera essentiellement de conserver le ballon, et de se libérer afin d'assurer une conquête et une défense optimales. Si le RCT a souvent brillé dans ces domaines, il devra toutefois se méfier des contres rapides des Saracens. L'explosivité des Anglais a souvent compensé leur manque d'assise physique et leur charnière emmenée par le talentueux Owen Farrell peut rendre la partie compliquée pour les arrières toulonnais.

Entrer dans l'histoire du rugby européen

Sur le papier et, surtout si l'on se base sur les performances récentes des deux équipes, Toulon part avec la faveur des pronostics. Outre le prestige que représente un sacre en Coupe d'Europe, le RCT peut devenir la première équipe française à conserver le titre continental deux fois d'affilée. Jusqu'à présent, seuls les Irlandais du Leinster et les Anglais de Leicester ont réalisé ce petit exploit.

Seule ombre au tableau des statistiques, jusqu'à présent aucun club français ne s'est encore imposé dans une finale de Coupe d'Europe au Millennium Stadium. En 2006, Biarritz avait été battu (23-19) par le Munster, et Toulouse s'était incliné en 2008 (16-13) face à la même équipe irlandaise. Mais Toulon semble mieux armé cette année pour relever le défi.

Romain Bonte