BJ Botha (Munster)
BJ Botha (Munster) | OLLY GREENWOOD / AFP

Le Munster, un mastard pour Clermont

Publié le , modifié le

La province du sud de l'Eire, qui se déplace samedi à Montpellier pour y affronter l'ASMCA en demi-finale de la Coupe d'Europe (France 2, 18h), reste une référence sur le continent. Les Auvergnats devront se méfier de ce double champion d'Europe jamais rassasié.

Le Munster, c'est l'âme de l'Irlande. Bien plus que l'Ulster, qui a permis à l'île d'émeraude d'enlever sa première H Cup en 1999, ou le Leinster, lauréat des éditions 2009, 2011 et 2012, la province de Cork et Limerick a suscité l'engouement du peuple irlandais pour les joutes continentales.

La fierté de l'Irlande

Vainqueurs en 2006 (contre Biarritz) et 2008 (face aux Leicester Tigers), les Munstermen ont redonné de la fierté aux Irlandais. Les résultats enregistrés par le Munster de Declan Kidney ont profité à l'équipe nationale d'Irlande qui a vécu une très belle décennie ponctuée par un Grand Chelem au printemps 2009.

Soutenus par "l'armée rouge" de leurs chauds supporters, les joueurs du Munster ne craignent rien lorsqu'ils évoluent dans leur antre de Thomond Park. Ils deviennent en revanche plus friables à l'extérieur, surtout ces dernières années où l'équipe a vieilli.

Victorieux des Harlequins à Londres

Les leaders comme le 2e ligne Donncha O'Callaghan, l'ouvreur Ronan O'Gara, l'ailier néo-zélandais Doug Howlett ou l'emblématique Paul O'Connell, au cœur d'une polémique après sa non suspension suite à un coup de pied dans la tête de Dave Kearney lors d'un match de Ligue Celte, vont bientôt tirer leur révérence.

Le pack surpuissant et le jeu monolithique ont vécu, mais le Munster continue d'inspirer le respect en Europe. La demi-finale de Montpellier sera l'occasion pour l'outsider irlandais de terrasser le favori de la compétition, ce Clermont qui fait peur à (presque) tout le monde.

Qualifié in extremis pour les quarts de finale en tant que dauphin des Saracens dans la poule 1, le Munster a ensuite réalisé l'exploit d'aller s'imposer sur la pelouse des Harlequins en quarts de finale (18-12). Il comptera de nouveau sur ses grognards et les fameux fondamentaux du rugby pour faire une belle moisson à La Mosson. Tout le peuple rouge y croit et poussera avec cette équipe qui sait comme personne réactiver la fierté irlandaise.