Bernard Laporte
Bernard Laporte | ADRIAN DENNIS / AFP

Laporte à l'heure des choix

Publié le , modifié le

A cinq jours de la demi-finale de Coupe d'Europe du RCT contre le Munster, Bernard Laporte se réjouit de compter sur un effectif large, et compétitif. "Tous les joueurs sont performants, il y a une forte concurrence. Quand vous gagnez deux fois à l'extérieur avec des changements dans l'équipe, ce n'est pas rien", a-t-il dit. Le manageur toulonnais est conscient de l'évolution de ses joueurs, tenants du titre: "Par rapport à la saison dernière, certains ont progressé et il y a également plus de maturité."

Dans quel état physique sont vos joueurs après le match face à Perpignan  et avant la demi-finale contre le Munster ?
Bernard Laporte:
"Tous les joueurs étaient frais lundi. Nous sommes rentrés à Toulon  samedi en début de soirée et les gars ont eu une nuit complète de récupération.  En faisant l'aller-retour dans la même journée en avion, nous nous sommes  épargnés beaucoup de fatigue. C'est un gain considérable. Si l'on avait fait le  déplacement en bus, on serait rentré en pleine nuit et les choses seraient  différentes."
   
Malgré les blessures, votre équipe enchaîne les bons résultats ces  dernières semaines, comment l'analysez-vous ?
B.L.:
"Tous les joueurs sont performants, il y a une forte concurrence. Quand  vous gagnez deux fois à l'extérieur avec des changements dans l'équipe, ce  n'est pas rien. Tous ceux qui ont été sur le terrain ont fait ce qu'il fallait.  La concurrence fait avancer tout le monde, ça crée une certaine émulation.  Aujourd'hui, tous les gars méritent d'être dans le groupe pour le Munster, il  va falloir faire des choix. Mais la saison ne s'arrête pas dimanche. Il y aura  encore des matches derrière et on aura besoin de tout le monde. Nous n'allons  vivre que des matches à élimination directe, on est prêts (...) Plus on a de  monde, moins on a d'inquiétudes."
   
Des choix que vous ne pouviez pas faire l'an passé où votre effectif  semblait moins dense...
B.L.:
"Aujourd'hui, nous disposons d'un groupe de 30-35 joueurs. De toute  façon, pour espérer jouer sur les deux tableaux (Top 14 et Coupe d'Europe), il  faut un effectif élargi, sinon c'est impossible. Par rapport à la saison  dernière, certains ont progressé et il y a également plus de maturité.  L'exemple le plus flagrant est celui de Jocelino Suta (en deuxième ligne). L'an  passé, il se contentait d'être numéro deux ou numéro trois. Désormais, il  s'affirme et prend ses responsabilités et agit comme un numéro un. Il y a eu  une énorme progression chez lui."
   
Quel regard portez-vous sur votre prochain adversaire du Munster ?
B.L.:
"Tout le staff du Munster était à Barcelone pour superviser notre match  contre Perpignan. Ils n'ont que la Coupe d'Europe en tête. Leur puissance dans  les mauls est une arme redoutable et ils sont très performants dans la conquête  en touche. Ils ne sont pas à ce stade de la compétition pour rien, mais ils  doivent dire la même chose de nous. Nous avons un petit avantage de jouer à  domicile, au Vélodrome. On va dire que ça donne du 51%-49% même si l'on a vu  que l'an passé, nous étions allés gagner aux Saracens (en demi-finale). C'est  en tout cas un plus pour nos supporteurs qui n'ont pas à voyager pour venir  nous encourager."

AFP