Thomas Jolmes
Thomas Jolmes | PAUL ELLIS / AFP

Gros coup d’arrêt pour le Stade Rochelais chez les Wasps

Publié le

La Rochelle a été nettement battu (21-3) par les Wasps à Coventry à l’occasion de la 4e journée de la Coupe d’Europe. Les Rochelais, qui ont concédé la première défaite de leur histoire en Champions Cup, ont encaissé trois essais et n’ont marqué que trois petits points contre une solide formation anglaise qui s’est totalement relancé après son échec à Deflandre dimanche dernier (49-29). Les Maritimes (15 points) restent en tête de la poule 1 mais ils se retrouvent sous la pression de l’Ulster (13 points, leur prochain adversaire, mi-janvier en Irlande) et de leurs bourreaux du jour (10 points).

Les Wasps entamaient la rencontre en mettant d’emblée la pression sur les Rochelais. Organisés, les Maritimes résistaient jusqu’à la 11e minute et l’essai de Daly après plusieurs charges dévastatrices dans les 22 mètres adverses (7-0 après la transformation, 13e). Après un en-avant jugé volontaire de Gabriel Lacroix, Wade avait l’occasion d’ajouter trois points mais il manquait la cible de loin (19e). Le Stade Rochelais subissait clairement, les Wasps campant dans le camp charentais, mais ils tenaient bon au prix d’une défense acharnée. Au fur et à mesure, La Rochelle s’enhardissait et investissait enfin le camp anglais, mais sans parvenir à désarçonner la rugueuse défense noire, faute de vitesse et de continuité dans le jeu. Monsieur Clancy sifflait la pause sur ce score favorable aux locaux (7-0).

La Rochelle incapable d'accélérer

Dès le début du second acte, les Wasps accentuaient la pression : ils trouvaient une nouvelle fois la faille sur un bel essai consécutif à un beau travail des avants, bien relayés par les trois-quarts dont le virevoltant Willie Le Roux, pour une conclusion signée Daly, impérial une fois de plus (14-0, 48e). A force de subir, le Stade Rochelais craquait venait de craquer une deuxième fois, laissant leurs rivaux s’envoler au score. Après l’heure de jeu, les Maritimes retrouvaient un second souffle au moment où leurs adversaires semblaient fatiguer un peu. Une pénalité de Brock James redonnait un peu espoir (14-3, 60e) avant quelques situations intéressantes notamment sur une charge le long de la ligne signée Bourgarit (62e) ou une remontée de terrain de 60 m malheureusement conclue par une faute rochelaise (Boughanmi coffré par Lauchbury) à moins de dix mètres de l’en-but (67e). La Rochelle venait de laisser passer sa chance de gagner le match ou, à défaut, de recoller pour aller chercher un bonus défensif. Mais les Wasps terminaient finalement plus fort en inscrivant un troisième essai à huit minutes du terme par Tom Cruse (21-3 après la transformation, 74e).

Grégory Jouin @GregoryJouin