Glasgow surprend dans les grandes largeurs Leicester dans la poule du Racing 92

Glasgow surprend dans les grandes largeurs Leicester dans la poule du Racing 92

Publié le , modifié le

Le premier match de Champions Cup de la saison 2016-2017 s'est conclu par une petite surprise, avec la défaite des Anglais de Leicester sur le terrain de Glasgow (42-13), en poule 1. En inscrivant trois essais en dix minutes au coeur de la première période, les Ecossais ont assommé les Tigers, qui n'avaient jamais encaissé autant de points sur la scène européenne. Bonus offensif à la clé. C'est un sacré avertissement au Racing 92 et au Munster, les deux autres équipes de cette poule qui s'affrontent dimanche (16h15 en direct sur France 2).

Le rugby écossais progresse. Et il n'y a pas que l'équipe nationale. Glasgow le prouve année après année, en Coupe d'Europe comme en Ligue Celte. Après avoir battu les Scarlets par deux fois l'an dernier, et vaincu le futur finaliste, le Racing, lors de la phase de poules non sans avoir donné du fil à retordre à Northampton en Angleterre (défaite 19-15), les Warriors ont idéalement débuté l'aventure européenne cette saison. Et ils ont frappé un très gros coup, en dominant très nettement Leicester.

Jamais le double champion d'Europe n'avait encaissé autant de points sur la scène européenne. A Glasgow, les Anglais ont pris l'eau, dans un match où les cartons jaunes ont été sortis très tôt, avec le premier à l'encontre de To'omua (Leicester) dès la 12e, et un à Wilson (Glasgow) dès la 18e. A ce moment-là, l'armada des Tigres semblait plutôt dans son match, surtout après l'essai inscrit par Thompstone à la 19e minute (10-3). Mais la réaction écossaise était terrible: Sarto allait dans l'en-but juste trois minutes après (23e, 10-10), Fraser Brown l'imitait trois minutes après (27e, 17-10), et Pyrgos complétait le tir groupé des Warriors à la 32e minute (22-10). Passés de (-7) à (+12) en neuf minutes, les Ecossais avaient proprement assommé leurs adversaires. Et ce n'est pas la pénalité d'Owen Williams, à la 36e minute, qui remettait totalement Leicester dans la course à la pause (22-13).

En 1997-1998, Leicester battait Glasgow 90-19

Le carton jaune reçu par Mulipola, à la 58e minute, la deuxième exclusion temporaire pour Leicester, compliquait encore davantage la tâche des Anglais. Et c'est à la fin de ces dix minutes en infériorité numérique que Glasgow en profitait pour donner le coup de grâce. Une pénalité de Russell à la 66e (28-13), un essai de Bennett (67e) transformé (35-13), et le messe était dite. Leonardo Sato se chargeait de réaliser un doublé personnel en toute fin de rencontre (75e), pour offrir aux Warriors une  victoire de prestige, mais surtout une victoire qui va peser lourd dans la course à la qualification. Il est loin le temps où affronter Glasgow en Coupe d'Europe était un bon tirage en poule. Lors de la saison 1997-1998, cette équipe de Glasgow avait encaissé un terrible (90-19) en barrages contre... Leicester.

Ce soir, Racing 92 et Munster sont prévenus: les Warriors sont prêts à atteindre pour la première fois de leur histoire les quarts de finale. Mais ils se déplaceront le week-end prochain au Munster, puis le 10 décembre au Racing. Plus que jamais, cette poule est très ouverte.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze