Glasgow, gros obstacle pour Toulouse sur la route des quarts

Glasgow, gros obstacle pour Toulouse sur la route des quarts

Publié le , modifié le

Toulouse va jouer sa qualification en Coupe d'Europe lors d'une double confrontation face aux redoutables Glasgow Warriors, dont il disputera le premier round dimanche (16h15) à Ernest-Wallon sans ses chefs d'orchestre Luke McAlister et Toby Flood. Cette rencontre sera à suivre ce dimanche à 16h sur France 2 et francetvsport.fr

Suivez en direct la rencontre Stade Toulousain-Glasgow à partir de 16h sur notre site

Les Écossais sont moins réputés que le Munster, le Leinster ou les  Saracens, mais ils ne sont pour autant pas à prendre à la légère. Premiers de  la poule 4 avec un point d'avance sur Toulouse, ils ont ainsi étrillé  l'ambitieuse équipe de Bath (37-10), bonus offensif à la clé, et sont allés gagner à Montpellier (15-13). "Honnêtement, je ne vois pas la moindre faille dans cette équipe. Elle est très dynamique, complète à tous les niveaux, habituée à gagner partout", avoue Guy Novès, patron des Rouge et Noir qui n'ont guère le droit à l'erreur  dimanche. Troisième de Ligue celtique, Glasgow forme même une véritable mini-équipe d'Écosse, dont elle fournit le gros des bataillons : 17 joueurs sur les 33  appelés pour les test-matches d'automne !

"J'ai discuté avec Vern Cotter (sélectionneur de l'Écosse et ancien  entraîneur de Clermont) et il me disait que pour 80% de son équipe d'Écosse, il s'appuyait sur Glasgow", raconte Novès. "C'est une équipe très intelligente avec une ligne de trois-quarts très joueuse, un pack puissant et un très bon preneur en touche en la personne de  (l'international fidjien Leone) Nakarawa", abonde le capitaine toulousain Thierry Dusautoir, remplaçant dimanche. Or, le XV du Chardon vient de passer tout près de l'exploit face aux All  Blacks (16-24). Les Toulousains s'attendent donc à un match de très haut niveau mais auront l'avantage psychologique de jouer la première confrontation à Ernest-Wallon.

"C'est embêtant"

"On n'a pas le droit à l'erreur et on ne doit pas griller cette chance qu'on a de les recevoir en premier" pour que le Stade Toulousain, plus gros palmarès de la compétition avec quatre titres (1996, 2003, 2005, 2010), puisse poursuivre l'aventure en quarts, insiste l'ailier Vincent Clerc. Pour cela, Toulouse devra se montrer bien meilleur que samedi dernier  contre Grenoble en Top 14 (22-25), contre qui il a rechuté après six victoires  consécutives, dont deux en Coupe d'Europe, qui avaient fait oublier un début de  saison catastrophique. "Cela a été évacué, assure Dusautoir. Il y a de la déception mais on ne peut pas se permettre de passer notre semaine à ressasser ça."

Les Rouge et Noir doivent donc se remettre en ordre de marche, malgré une charnière qui flanche, à cause des absences sur blessure de leurs deux ouvreurs de métier, McAlister et Flood. Jean-Marc Doussain glissera à l'ouverture aux côtés de Sébastien Bézy, totalement remis de son entorse à une cheville. Reste la question épineuse du buteur puisque Doussain a laissé passer 12 points contre Grenoble. "Quand un orchestre se passe du chef d'orchestre, la partition est un petit peu différente. Non pas qu'on fasse une +McAlister dépendance+, mais l'absence de Luke ou d'un Toby (Flood) en forme a quand même une incidence sur notre vision du jeu. Jouer la Coupe d'Europe dans ces conditions, c'est embêtant", soupire Novès.

Les équipes

Toulouse: Poitrenaud - Clerc, David, Fickou, Médard - (o) Doussain, (m) S.  Bézy - Harinordoquy, Picamoles, Nyanga (cap) - Maestri, Tekori - Johnston, Flynn, Kakovin
Glasgow: Hogg - Maitland, Dunbar, Horne, Seymour - (o) Russell, (m) Pyrgos  - Fusaro, J. Strauss (cap), Harley - J. Gray, Nakarawa - Welsh, MacArthur, Grant

Remplaçants

Toulouse: Marchand, K. Pulu, Tialata, Dusautoir, E. Maka, Vermaak, Fritz, Huget
Glasgow: Brown, Reid, de Klerk, Swinson, Wilson, Matawalu, Weir, Vernon

francetv sport @francetvsport