Romain Sazy La Rochelle Exeter
Romain Sazy (La Rochelle) pris par la défense d'Exeter | XAVIER LEOTY / AFP

Champions Cup : Exeter extermine la Rochelle

Publié le , modifié le

Pour son entrée en Champions Cup, La Rochelle s'est lourdement inclinée sur sa pelouse de Marcel-Deflandre face à des Exeter Chiefs extrêmement réalistes et talentueux (12-31). L'équipe française, qui vit déjà un début de saison compliqué, se retrouve en position délicate dès le premier match d'une poule qui comprend également Sale et Glasgow...

Le match Angleterre-France n'a jamais pu avoir lieu en Coupe du monde au Japon pour cause de typhon mais ce La Rochelle-Exeter a donné un aperçu de ce que la rencontre entre le Coq et la Rose aurait, peut-être, pu donner. Le parallèle est vain mais il dénote en tout cas la différence entre une formation française en quête de réglages et d'automatismes face à une équipe déjà parfaitement en ordre de bataille. La différence s'est vue sur le pré.

Brouillons mais volontaires, les Maritimes dominaient, au moins territorialement, le début de rencontre. Mais c'était pour mieux se prendre une flèche acérée de la part de ces Chiefs qui, dès leur première incursion en territoire adversaire, mettaient dans le mille. Un travail tout en puissance des avants anglais amenaient Dennis dans un fauteuil pour aplatir au ras (0-7, 9e).

Rattez pensait bien répondre du tac-au-tac mais l'essai en bout de ligne de l'ailier tricolore était justement annulé pour un en avant de passe de Balès. Décidément bien plus réaliste, Exeter punissait les errements rochelais grâce à un essai de funambule d'O'Flaherty qui marquait dans une position acrobatique (0-14, 33e). Le trou était creusé et ce n'était pas les maladresses des hommes en jaune qui allaient le combler d'ici la pause.  A la reprise, l'espoir renaissait un bref instant avec un essai d'école signé Doumayrou qui négociait parfaitement un deux contre un avec Retière (5-14, 46e).

Mais il était dit, depuis le début, que le pragmatisme serait du côté des partenaires de Stuart Hogg. Un nouveau ballon intercepté par Slade lançait le 3/4 néo-zélandais vers la terre promise. La moindre passe mal assurée était irrémédiablement transformée en arme de contre par ces Chiefs sur le sentier de la guerre (54e). Quelques minutes plus tard, Cuthbert décalait Simmonds en bout d'aile pour un nouvel essai en force, qui assurait de plus le bonus aux Anglais (5-28, 62e). Les vingt dernières minutes de jeu n'étaient que pure gestion de la part des Anglais, dont on ne présente plus la maîtrise de cet art... Dans leur grand mansuétude, ils accordaient tout de même l'essai de l'honneur rochelais dans les arrêts de jeu. 

VIDÉO - Le résumé du match