Duel aérien en touches entre le Racing 92 et le Stade Toulousain
Duel aérien en touches entre le Racing 92 et le Stade Toulousain | AFP - REMY GABALDA

ER Champions Cup : Racing 92 - Toulouse, l'histoire en marche

Publié le , modifié le

Le quart de finale 100% français entre le Racing et Toulouse (dimanche, 16h15 en direct sur France Télévisions), les deux dernières équipes de l'Hexagone engagées en Champions Cup, représente un pan d'histoire du rugby. D'un côté, le Racing 92, premier club de rugby créé en France et premier à devenir champion de France. De l'autre, le Stade Toulousain, recordman des titres en France (19) et première équipe sacrée championne d'Europe et à décrocher 4 couronnes européennes (record). Ce choc sera le 57e de l'histoire entre les deux équipes, le premier sur la scène européenne.

Le Racing: du passé au présent

La section rugby à XV du Racing a été créée en 1890. Deux ans avant celle du Stade Français, le rival. Pour l'histoire, le club Ciel et Blanc est donc le premier qui a vu le jour en France. Et le premier match, en forme de finale du championnat de France entre ces deux précurseurs, a consacré le Racing le 20 mars 1892. A tout jamais, le premier champion de France.

Mais les Racingmens ont attendu 8 ans pour décrocher leur deuxième titre (1900). Et aujourd'hui, le club ne compte "que" six titres de champion de France, dont la moitié acquise avant la première Guerre mondiale. En soulevant le Bouclier de Brennus en juin 2016, le club francilien avait mis fin à 26 ans de disette. Sept défaites en finale, des relégations en ProD2, tout cela a ralenti le cheminement de ce club. Ces dernières saisons, l'équipe est redevenue très performante. depuis son retour en Top 14, lors de la saison 2009-2010, le Racing s'est toujours qualifié pour la phase finale. En Europe, après avoir longtemps échoué en poules, la formation a pris de bonnes habitudes: deux finales lors des trois dernières saisons. Il reste une marche à franchir. "C'est une équipe programmée pour remporter cette compétition", estime Ugo Mola, l'entraîneur toulousain.

Le Stade Toulousain: le passé au présent

Quatre titres de champion d'Europe, 19 Boucliers de Brennus, le Stade Toulousain est le recordman des victoires dans les deux compétitions phares. Dans l'histoire, personne n'a fait mieux. Et autant le Leinster est venu égaler les Toulousains sur la scène européenne au prix d'un 4e succès conquis face... au Racing 92 la saison passée, autant dans le championnat de France, la concurrence est bien loin: le Stade Français est à 14 titres, soit 5 longueurs derrière, et Béziers, 3e, à 11 titres. 

Mais ces dernières saisons, la fin de l'ère Guy Novès s'est soldée par une chute vertigineuse. Lors de la saison 2016-2017, Toulouse est absent de la phase finale du championnat de France pour la première fois depuis 41 ans. Pour le club, c'est un séïsme. Pour la première fois, pas de Champions Cup, mais la Challenge Cup. Une découverte. Passé ce trou d'air, la Ville Rose s'est relevée. 3e la saison dernière de la saison régulière mais vaincus en barrages par le futur champion de France castrais, les Toulousains sont aujourd'hui leaders du championnat, et quarts de finaliste de la Champions Cup. Les ambitions sont de retour. "On est peut-être avantagé par le terrain mais je pense que les deux équipes sont très proches", juge Laurent Labit, entraîneur du Racing.

Racing 92 - Toulouse, acte 57

Depuis leur première confrontation, qui date de mars 1912, le Racing et le Stade toulousain se sont affrontés à 56 reprises. Jamais sur la scène européenne. Sur le plan statistique, Toulouse mène largement avec 38 victoires, pour 16 défaites et 2 nuls. Et les derniers affrontements n'ont fait qu'aggraver l'écart, puisque le Racing a perdu les trois derniers duels, alors qu'il avait remporté les quatre précédents. Cette saison, avec deux victoires (une à Ernest-Wallon, l'autre à Paris La Défense Arena), les Toulousains ont pris une longueur d'avance.

"On est en Coupe d'Europe, une compétition différente, à domicile, sur un quart de finale, on est habitué depuis quelques saisons à jouer ce genre de matches. Ce n'est pas important de savoir qui va endosser le rôle de favori ou d'outsider", avance Laurent Labit. " Ils ont clairement la configuration d'équipe pour être champion d'Europe. Avec notre énergie, notre enthousiasme et notre audace on va essayer de contrecarrer leurs plans et les empêcher de tourner en rond", répond Ugo Mola.