Eclaricie en vue pour la Coupe d'Europe?

Eclaricie en vue pour la Coupe d'Europe?

Publié le , modifié le

Les réunions en vue d'une nouvelle compétition européenne se porsuivent à Paris. Les clubs anglais, qui refusaient jusque-là toute participation à l'actuelle épreuve, ont affirmé dans un communiqué que "la réunion avait été constructive" et que "des progrès avaient été enregistrés avec toutes les parties". La Fédération galloise s'est dit "convaincue que les progrès réalisés conduiraient à une issue positive pour tous les actionnaires".

C'est la deuxième réunion collégiale, en présence des clubs anglais et français. Et il semblerait que chacun fasse un bout de chemin pour que la Coupe d'Europe vive encore la saison prochaine. Après près de cinq heures de réunion dans un hôtel proche de l'aéroport de Roissy, les échos semblent largement positifs.

Alors que les clubs anglais, à l'origine de la scission avec l'ERC (actuel organisateur des compétitions européennes), voulaient mettre en place une nouvelle compétition sous leur propre égide, leurs positions semblent s'assouplir. Dans un communiqué, ils estiment que "la réunion avait été constructive" et que "des progrès avaient  été enregistrés avec toutes les parties". La Fédération galloise qualifie ce rendez-vous de "positif et constructif", ajoutant qu'elle est "convaincue que les progrès réalisés  conduiraient à une issue positive pour tous les actionnaires". "Cet optimisme prudent est fondé sur une structure détaillée d'actions qui seront menées immédiatement".

Le problème de la diffusion anglaise

Il est vrai que depuis l'annonce, le 22 septembre, de la création d'une nouvelle compétition sous le nom de Rugby Champions Cup, l'unanimité n'est plus de mise. Au départ totalement associés à cette création, les clubs français, par l'entremise de la Ligue, avaient accepté de ne pas débuter cette nouvelle épreuve la saison prochaine, acceptant les changements de l'ERC (20 clubs au lieu de 24 en H Cup, pas de quotas par nations, bénéfices redistribués différemment et plus de présence des clubs dans la gouvernance).

Mais les clubs anglais veulent toujours des assurances quant à l'instance qui chapeautera la compétition. Et il reste toujours le problème du contrat signé par la Ligue anglaise avec British Telecom pour la compétition européenne, alors que l'ERC est engagée avec Sky.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze