Stade Français - Antoine Burban
Antoine Burban | AFP PHOTO / JACQUES DEMARTHON

Dernière marche avant la H Cup

Publié le , modifié le

Le Stade Français se déplace à Londres pour affronter les Wasps, en barrage aller de la H Cup aujourd’hui (16h, diffusé sur France 4 et Francetvsport.fr). Le club parisien joue sa saison et sa qualification sur cette double confrontation, nouveauté du calendrier de Coupe d’Europe.

London Wasps - Stade Français à suivre en direct aujourd'hui à partir de 15h55 sur France 4 et sur Francetvsport.fr

"Ce sont nos phases finales", lance Pascal Papé, le capitaine parisien. Pendant que Castres, Montpellier, Toulon et le Racing-Métro vont s’écharper pour s’ouvrir la voie du Stade de France en Top 14, le Stade Français a encore un objectif à atteindre cette saison.  Ce barrage inédit, élaboré dans le cadre de la récente réforme des compétitions européennes, qui oppose les septièmes du Top 14 et du Championnat d'Angleterre pour l'attribution de la 20e et dernière place pour la première édition de la nouvelle formule de la Coupe d'Europe, baptisée European Rugby Champions Cup. Une aubaine pour le club francilien, qui n’a plus disputé la compétition-phare européenne depuis 2010, tandis que les Wasps n’y ont plus goûté depuis 2011. Après ce déplacement à Adams Park, les Parisiens affronteront le club anglais le samedi 24 mai au stade Jean Bouin (14h45, en direct sur France 4 et Francetvsport.fr).

Recevoir au match retour, c’est d’ailleurs un avantage non négligeable dans l’optique d’une qualification. "On n’est pas très bons pour les calculs, tempère le capitaine parisien. Les deux matchs sont aussi importants l’un que l’autre. On ne pourra pas se permettre de passer à côté à Londres." Le Stade Français aborde ces deux rencontres cruciales sans trop de pression et avec le sourire. "C’est la preuve que c’est un groupe sain qui vit bien, précise Pascal Papé, non retenu par Philippe Saint-André pour la tournée du XV de France en Australie. On a tous envie de bien finir cette saison. On a tous envie de remettre le club a son réel niveau, c'est-à-dire en Coupe d’Europe."

Les retrouvailles avec Tom Palmer

Dernier obstacle à franchir pour y parvenir : les Wasps. Une équipe rajeunie en reconstruction, comme le club parisien, et au passé glorieux. Double champions d’Europe (2004 et 2007), les Londoniens ont aussi remporté le championnat à quatre reprises, dont trois consécutives (2003, 2004, 2005 et 2008). "Leur problème cette saison, c’est de ne pas avoir été régulier, analyse Papé. Ils sont capables d’enchaîner des temps de jeu à l’infini avec une très bonne conservation. On s’est préparé à avoir une grosse défense, une grosse conquête et après évidemment s’il y a un coup à jouer on le fera avec plaisir parce qu’on a aussi une équipe joueuse."

Une équipe jeune, à l’exception peut-être de Tom Palmer. Le deuxième ligne anglais, âgé de 35 ans, est un ancien de la maison parisienne (2009-2012). Sous les ordres de Jacques Delmas et de Michael Cheika, il reconnaît que son passage en Top 14 lui a permis de retrouver un second souffle. "J’ai adoré ces trois années passées en France, c’est là que j’ai retrouvé le niveau qui m’a permis de revenir en équipe nationale (39 sélections)", explique le futur joueur de Gloucester. Ses anciens coéquipiers l’attendent de pied ferme.

Adrien Debargue