Strettle clermont essai
L'ailier anglais de Clermont David Strettle | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

David Strettle : "Exeter a un collectif soudé"

Publié le , modifié le

L'ailier anglais de Clermont David Strettle a estimé jeudi que les Auvergnats devaient "s'inquiéter" de "toute l'équipe" d'Exeter samedi en Coupe d'Europe, un club "qui s'appuie sur un paquet d'avants solide mais surtout sur l'aisance technique des trois-quarts".

Q: Quel regard portez-vous sur Exeter, une équipe que vous avez souvent  affrontée ?
R: "Exeter est une très bonne équipe. Chaque saison depuis quatre ou cinq  ans, ils s'améliorent et ça en fait une équipe très respectée en Angleterre.  Ils pratiquent un très beau style de jeu, qui s'appuie sur un paquet d'avants  solide mais surtout sur l'aisance technique des trois-quarts. Ce qui est  intéressant à Exeter c'est cette identité de jeu, autour d'un effectif  resserré. C'est là-dessus qu'ils ont bâti leur réputation et quand on joue  contre eux, on n'a pas l'impression de jouer contre une agrégation  d'individualités mais contre un collectif soudé. C'est une ville où le rugby  est très ancré, où les supporters sont nombreux. On sent que tout le monde dans  les alentours soutient les Chiefs. Du coup, c'est l'un des endroits en  Angleterre où c'est le plus agréable de jouer car le public pousse à fond  derrière son équipe. Je pense que c'est l'une des clés de leur succès."

Q: Que faudra-t-il craindre sur le terrain ?
R: "Ils savent s'adapter au style de leur adversaire et aux conditions du  match, c'est le signe d'une bonne équipe. Il faut qu'on prenne conscience  qu'ils peuvent aussi jouer dans un registre plus restrictif. Il faudra mettre  beaucoup d'intensité et essayer bien sûr d'abord d'imposer notre plan de jeu.  De toutes façons, on ne gagnera pas un match de Coupe d'Europe si l'on ne  répond pas d'abord dans le défi physique, ce sera la clé, surtout quand on joue  à l'extérieur. Certes ils devront jouer sans Henry Slade (centre, blessé,  NDLR), c'est une grande perte pour eux et il va leur manquer mais encore une  fois, il faut s'inquiéter de toute leur équipe."

Q: Vous êtes arrivé à l'intersaison en France, ce sera particulier pour  vous de revenir en Angleterre ?
R: "A vrai dire, je n'y avais pas pensé jusqu'à il y a quelques jours. Ce  sera mon premier match en Angleterre depuis mon départ. J'ai joué dans le  championnat anglais pendant une grosse dizaine d'années, ça a été super de  jouer en France mais ce sera bon de revenir ce week-end pour un match."

AFP