Coupes d'Europe de rugby : ce qu'il faut savoir sur la reprise de la Champions et de la Challenge Cup

Publié le , modifié le

Auteur·e : Charlotte Diry
Coupe d'Europe
Le trophée de la Champions Cup, le 10 mai 2019. | Glyn KIRK / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

À l'arrêt depuis janvier, la Champions Cup et la Challenge Cup vont enfin reprendre dès ce vendredi 2 avril. Un format encore une fois adapté en raison de la crise sanitaire et des huitièmes de finale à élimination directe sont au programme. Au total, huit clubs français seront en lice, toutes compétitions confondues.

• Un format revu puis encore reformaté en raison de la Covid-19

Attention aux maux de tête. C'était déjà compliqué au départ, ça n'a fait qu'empirer après. La Coupe d’Europe et le Challenge Européen auront connu bien des rebondissements cette saison. Après un format déjà adapté à la crise sanitaire, (24 clubs en Champions Cup au lieu de 20 précédemment, deux grandes poules avec les quatre premiers de chaque qualifiés à l'issue des quatre journées), les deux compétitions avaient finalement été stoppées courant janvier après seulement deux journées de compétitions. 

Une recrudescence de cas de Covid-19, notamment outre-Manche, l'arrivée du variant anglais, des équipes refusant de jouer, des victoires et défaites sur tapis vert… Un vrai casse tête pour les organisateurs, qui avaient subi la pression française. Le gouvernement mais aussi les joueurs avaient dénoncé un protocole sanitaire trop léger de la part des équipes britanniques, menaçant même de se retirer de la compétition. 

Afin d'être en mesure de reprendre, l’EPCR (European Professionnel Club Rugby) a, une nouvelle fois, dû modifier le format. Ils ont donc opté pour des huitièmes de finale à élimination directe. Cet ajout d’un nouveau tour permet à 16 équipes de poursuivre l'aventure européenne en Champions Cup après seulement deux matches disputés (voire moins pour ceux qui ont bénéficié d'un match gagné sur tapis vert comme Toulouse, Lyon, La Rochelle...). Celles qui avaient remporté leurs deux rencontres sur le pré (Racing, UBB, Munster et Wasps) étaient assurées de recevoir en 8e.

Les quatre derniers dans chacune des deux poules originelles de la Champions Cup ont été renvoyées en Challenge Cup. Ils se retrouvent donc en 8e de finale avec les huit premiers de la phase normale de la Challenge Cup.

à voir aussi Rugby : l'EPCR dévoile un nouveau format pour les phases finales de Challenge Cup et Champions Cup Rugby : l'EPCR dévoile un nouveau format pour les phases finales de Challenge Cup et Champions Cup

• Leinster - Toulon annulé 

À quelques heures seulement du coup d'envoi, l'European Professional Club Rugby (EPCR) vient d'annoncer l'annulation de la rencontre entre le Leinster et le RCT. C'est ce match qui devait lancer ces huitièmes de finale de la Champions Cup. Finalement, il faudra encore patienter encore un peu. La raison de cette annulation, n'a pour le moment, pas été communiqué par l'EPCR. 

Un air de déjà vu pour le club Toulonnais avait vu son deuxième match de phases de poule annulé puis perdu sur tapis vert (28-0),  face aux Llanelli Scarlets, le 18 décembre 2020. Le RCT avait refusé de jouer en raison de la découverte de cas de Covid-19 dans l'équipe galloise.

à voir aussi Champions Cup : le match face au Leinster annulé, Toulon éliminé sur tapis vert Champions Cup : le match face au Leinster annulé, Toulon éliminé sur tapis vert

• Deux duels franco-anglais

Tout juste sorti du Tournoi des Six Nations, deux nouveaux duels franco-anglais sont au programme de ces huitièmes de finale. La Rochelle ouvre les hostilités à Gloucester. Deuxième du Top 14, les Maritimes (2 victoires dont une sur tapis vert) défient des Anglais avant-derniers de Premiership et qui avaient connu une victoire et une défaite en poule. 

Même destination de voyage pour Clermont, pour affronter les Wasps. Après une large victoire en phase de poule (51-38) mais également une défaite (31-39) l’ASM est restée en course. Quatrième du Top 14, les hommes de Franck Azéma retrouvent une équipe contre laquelle ils avaient disputé deux matches d'anthologie en 2007-2008. Mais celle-ci traverse une période compliquée en championnat avec quatre défaites en cinq matches.

• Munster - Toulouse : le choc des leaders

C’est un duel qui promet d’être au sommet. En 2007-2008, c'était d'ailleurs la finale de la compétition. Le Munster, finaliste du Pro 14 recevra le Stade Toulousain, leader du Top 14. Pour chacun d'eux, la volonté de retrouver le goût de la victoire. Puisque même les leaders sont parfois face à la défaite. Le Munster vient tout juste de perdre la finale du Pro 14 face au Leinster, tandis que Toulouse de son côté, s’est incliné face à Montpellier en championnat.

Mais ce n'est pas le seul enjeu de cette rencontre. Troisième et quatrième du classement des phases de poule, avec chacun deux victoires, il s'agit là, d'un duel entre cadors européens. Toulouse sacré quatre fois en Coupe d'Europe a une légère avance sur le Munster, qui lui, a remporté la compétition deux fois.

• Bourreau des Français, le tenant du titre Exeter face au LOU

C’est très certainement le choc de ces huitièmes de finale. Lyon se déplace en Angleterre pour affronter le tenant du titre, Exeter. Après une saison 2019-2020 parfaite pour le club anglais qui avait réalisé un doublé historique Premiership - Coupe d’Europe, cette année semble légèrement plus compliquée… tout du moins sur la scène continentale.

Intraitables à Glasgow (42-0), ils avaient été contraints de déclarer forfait en raison de cas de Covid au sein de leur effectif pour affronter Toulouse. Actuellement deuxième de Premiership, Exeter est prêt à défendre son titre. L'année passée, cette équipe avait été intraitable avec les clubs français : La Rochelle en poule, Toulouse en demies et le Racing 92 en finale, personne n'avait barré le chemin du premier sacre européen de cette solide équipe. Le LOU devra être affamé pour en faire son casse-croûte.

• Le vice champion d'Europe Racing 92 contre Édimbourg

Grâce à ses deux victoires en phases de poule, le Racing 92 aura la chance de jouer à domicile. Finaliste l’an dernier, les Racingmen ont un tirage au sort favorable, avec Édimbourg pour adversaire.

Troisième au classement de Top 14, les Ciel et Blanc seront face à des Écossais fébriles en championnat. Mais les hommes de Laurent Travers devront tout de même se méfier. Au sein de l'effectif d'Édimbourg, pas moins de neuf joueurs (titulaires et remplaçants) faisaient parti de l'équipe d'Écosse qui a battu la France lors des Six Nations. Le Racing 92, sans son ouvreur écossais Finn Russell expulsé contre les Bleus et donc suspendu, est donc prévenu. 

• L'UBB retrouve Semi Radradra avec Bristol

Ces retrouvailles auront un air de déjà vu. Pour ces huitièmes de finale, Bordeaux recevra le leader de Premiership Bristol Bears. L'occasion pour les joueurs bordelais de se confronter à leur ancien coéquipier Semi Radradra. Les joueurs de Christophe Urios avaient déjà eu l'occasion de retrouver le magicien Fidjien lors de la demi finale de Challenge Cup, décalée au mois de septembre. Un mauvais souvenir pour Bordeaux qui s'était incliné après prolongations, 37-20, alors que leur surpuissant coéquipier avait débuté la saison avec eux. 

S’i l'UBB a enchaîné deux victoires en phases de poule (16-12 et 47-8) le club a depuis connu des défaites en championnat notamment lors de la dernière journée. Ce match face à Bristol sera donc le bon moyen de rebondir face au club anglais, invaincu depuis sept journées (six victoires et un nul).  

• Deux derniers clubs français en Challenge Européen

Ils figurent parmi les deux seuls survivants de la compétition. Après les éliminations de Pau, Bayonne, Brive, Castres et du Stade Français, Montpellier (reversé de la Champions Cup) et Agen seront les deux seuls clubs français sur les seize en lice en Challenge Européen. Malheureux perdant en Champions Cup, le MHR affrontera à domicile, Glasgow Warriors, lui aussi venu tout droit de Coupe d’Europe. L'occasion pour l'un comme pour l'autre de redresser la tête.

Du côté d’Agen, ce match sera très certainement celui de la dernière chance. Au cœur d’une saison cauchemardesque en Top 14 (0 victoire), la Challenge Cup pourrait-elle raviver la flamme ? Les Agenais se déplacent à Trévise. Une sorte de déjà vu ou presque, puisque les deux clubs auraient du se rencontrer en phases de poule. En raison du Covid, c’est Agen qui avait remporté la rencontre sur tapis vert. Côté championnat, le Benetton Trévise est tout aussi mal en point qu’Agen. Au compteur, zéro victoire cette saison au sein de la conférence B de Pro 14. Le choc des derniers du championnat sera donc l’occasion parfaite pour tenter de sauver l’honneur.