La joie collective et rageuse des Toulousains
La joie collective et rageuse des Toulousains | AFP - MARTIN BUREAU

Toulouse, Clermont et La Rochelle, les éclaircies du rugby français

Publié le , modifié le

Après les différentes campagnes infructueuses du XV de France que ce soit lors de la tournée de novembre comme au Tournoi des 6 Nations, le rugby français a repris des couleurs. Si la qualification pour les demi-finales de Champions Cup du Stade toulousain s'est faite aux dépens du Racing 92, la présence de deux clubs français (La Rochelle et Clermont) en demi-finales de Challenge Cup est un autre signal positif. Les deux dernières fois que la France avait deux représentants, elle a remporté la compétition.

Toulouse, le retour au premier plan

Depuis le départ de Guy Novès du Stade toulousain fin 2015, cette équipe n'avait plus gagné le moindre match en phase finale. En s'imposant (22-21) face au Racing 92, vice-champion d'Europe en titre, qui plus est à l'extérieur sans oublier en jouant à 14 durant une heure, les Toulousains ont réalisé une énorme performance. "On n'a jamais douté, on y a toujours cru. On avait confiance en notre défense, confiance en nous et on s'est accrochés tant qu'on a pu", reconnaissait Lucas Tauzin, l'un des symboles de cette jeunesse toulousaine (20 ans) redevenue conquérante.

Leader du Top 14, le premier vainqueur de la Coupe d'Europe n''est plus qu'à deux victoires de redevenir seul recordman des victoires dans cette épreuve. Mais pour conquérir un premier titre depuis le Bouclier de Brennus de 2012, le plus beau palmarès du rugby français devra en passer par un obstacle monstrueux: le Leinster. Un match quatre étoiles entre les deux clubs les plus titrés de la Coupe d'Europe: 4 consécrations chacun. 

 

Le résumé de racing 92 - Toulouse

Clermont, un statut assumé

Après une saison passée catastrophique, Clermont a été contraint de repasser par la "petite" coupe d'Europe, la Challenge Cup. Une première depuis la saison 2010-2011, où l'ASM avait été reversée dans cette épreuve après avoir fini 2e de son groupe en H Cup. Un bail que le club a assumé: "Dès le départ, nous avons voulu jouer cette compétition à fond", déclarait Franck Azéma, l'entraîneur de l'équipe avant le quart de finale contre Northampton. S'imposer une 3e fois dans cette épreuve (après 1999 et 2007) serait un bon moyen de rappeler les ambitions des Auvergnats sur la scène européenne.

Après trois finales perdues dans la "grande" coupe d'Europe (2013, 2015, 2017), les Jaunards ont donné une réplique cinglante aux Saints au terme d'un récital offensif (61-38). "C'est un contrat qui est rempli et on pourra jouer la demi-finale dans notre stade", se félicitait Morgan Parra, le demi- de mêlée après la victoire. D'autres Anglais, les Harlequins, seront sur leur chemin, eux qui occupent la 4e place de Premiership (Northampton était 5e). Une formation qui a déjà remporté à trois reprises cette épreuve (2001, 2004, 2011). Invaincue cette saison en Europe, Clermont est l'équipe la plus prolifique offensivement: 52 essais inscrits (pour 21 encaissés) en 7 rencontres, avec 7 bonus offensifs. Parmi les quatre demi-finalistes, La Rochelle est la deuxième équipe la plus offensive, avec 40 essais (20 encaissés) et 5 bonus offensifs acquis.

Le résumé de Clermont - Northampton

La Rochelle, le retour

La Rochelle en demi-finale de la Challenge Cup, ce n'était pas écrit. Certes, après avoir découvert la Coupe d'Europe de belle manière la saison dernière (quarts de finaliste), l'équipe semblait en perte de vitesse au coeur de l'hiver. Dans le trio de tête du Top 14 de la 11e à la 16e journée, les Maritimes sont désormais à la bagarre pour décrocher une place dans les 6, synonyme de qualification pour la prochaine Champions Cup et de phase finale. Depuis la victoire à Grenoble le 17 février dernier, ils avaient en effet enchaîné 4 défaites. 

Mais dans leur antre de Marcel-Deflandre, les Rochelais n'ont pas laissé l'invitation pour les demies à Bristol (39-15). "C'est bien d'avoir gagné pour casser la spirale négative que l'on avait", a commenté le centre Geoffrey Doumayrou. Comme lors de la saison 2016-2017, La Rochelle revient en demi-finale de Challenge Cup. A l'époque, les hommes de Patrice Collazo avaient chuté à ce stade face aux Anglais de Gloucester (16-14). Cette fois, face aux hommes de Jono Gibbs et Xavier Garbajosa feront face à un autre club anglais: Sale (6e de Premiership). Encore à Marcel-Deflandre. Avec l'espoir de disputer la première finale de son histoire au plus haut niveau.

Dernier signe positif pour l'ASM et le Stade rochelais: les deux dernières fois que la France a eu deux représentants en demi-finales de Challenge, l'un d'eux a remporté le titre. C'était Montpellier en 2015-2016 (Grenoble l'autre demi-finaliste) et le Stade Français en 2016-2017 (avec La Rochelle dans l'autre demie).