Coupe d'Europe: l'Ulster fait tomber Clermont

Coupe d'Europe: l'Ulster fait tomber Clermont

Publié le , modifié le

Clermont s'est incliné logiquement à Belfast sur la pelouse de l'Ulster (39-32) samedi pour le compte de la 3e journée de Coupe d'Europe. S'ils ont tenu tête aux Irlandais en première période, les Auvergnats ont ensuite subi leur puissance et leur réalisme, ponctuant un rugby moins académique et plus dynamique. Clermont, qui a tout de même pris un double bonus, reste leader. Grâce à sa victoire bonifiée, l'Ulster se hisse à la 2e place, en attendant la sortie de Bordeaux-Bègles dimanche à Exeter.

Jusqu'alors seule équipe à avoir fait le plein de points dans cette compétition, Clermont attendait ce rendez-vous pour effacer un peu ses dernières rencontres en demie-teinte en Top 14, en novembre, dans une période marquée par l'absence des internationaux pour cause de tests-matches. Face à solides Irlandais, emmenés par leur demi-d'ouverture Jackson, excellent en chef d'orchestre et performant dans son jeu au pied, les Clermontois ont tout fait pour résister, mas ils ont été dans les cordes en début de deuxième période, pas à l'aise dans le repli défensif, dominé au sol, dans les rucks, encaissant deux essais presque sur coup qui'ils ont mis quelques minutés à digérer.

Vexés, ils ont ensuite réagi avec beaucoup de volonté, et d'engagement, en essayant parfois avec précipitation, de mettre un peu plus de volume, mais en matière d'intensité ils se sont heurtés à des Irlandais accrocheurs qui, bien que réduits à quatorze à cinq minutes de la fin du match, sont parvenus, malgré le sursaut des Jaunards à conserver leur avantage. Les deux équipes se retrouveront dimanche prochain, mais cette fois-ci en Auvergne, avec sans doute déjà la qualification en jeu.      

Toulouse s'impose dans le brouillard


En Italie, la rencontre entre le Zebre et le Stade Toulousain a été stoppée à la 64e minute en raison d'un épais brouillard qui s'est abattu sur la pelouse de Parme, alors que Toulouse menait largement 36-6 (avec bonus offensif). Initialement prévue dans la soirée, elle avait déjà été en début d'après-midi, déjà pour des raisons climatiques. Le résultat (bonus offensif pour Toulouse) étant déjà acquis, l'arbitre gallois Ian Davies a proposé, comme le permet le règlement, aux deux équipes, de mettre fin à la rencontre, les conditions météorologiques rendant la selon lui la situation dangereuse pour les joueurs.  

Christian Grégoire