Coupe d'Europe: Clermont, le Racing et Toulouse en mission maison

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Le deuxième ligne de Clermont Alexandre Lapandry, en Champions Cup
Le deuxième ligne de Clermont Alexandre Lapandry, en Champions Cup | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Clermont, le Racing 92 et Toulouse, déjà qualifiés, rêvent désormais d'un quart de finale de Coupe d'Europe à la maison et devront, pour cela, s'imposer ce week-end lors de la 6e et dernière journée de la phase de poules, qui révélera les trois derniers qualifiés.

A l'aube de ce dernier tour, les Français de l'ASM, du Racing et de Toulouse, les Irlandais du Leinster et les Anglais d'Exeter ont leur billet en poche et se battront pour recevoir en quarts, en terminant dans les quatre meilleures équipes. Derrière, trois places restent à prendre pour sept prétendants, dont La Rochelle, qui a une infime chance.

. Gagner pour recevoir
Parmi les trois heureux élus du Top 14, le Racing 92 (1er poule 4, 22 pts) a sans doute le match le plus périlleux, en Angleterre chez les Saracens, tenants du titre (2e, 14 pts). Après s'être assurés la première place de la poule 4, les Ciel et Blanc (différence de points +71) devront batailler pour rester dans les quatre meilleurs, dimanche à 14h00.

"Ils ont la meilleure équipe en Europe actuellement", estime le demi d'ouverture du Racing Finn Russell auprès de l'AFP. "Mais évidemment, ce qui leur arrive en championnat a affecté leur parcours européen, même s'ils peuvent encore se qualifier", rappelle-t-il en référence aux 35 points de pénalité en Premiership et 5,3 millions de livres (plus de 6 M EUR) d'amende pour non respect du salary-cap.

Premier de la poule 3, Clermont (20 pts, +86) se déplace également en banlieue de Londres, samedi à 16h15, chez des Harlequins déjà éliminés car 3e (9 pts) derrière l'Ulster (2e, 17 pts) qui accueille Bath. "C'est une très bonne équipe, ils ont des joueurs et des internationaux de bonne qualité et ils n'ont rien à perdre", détaille l'arrière néo-zélandais des Jaunards Isaia Toeava, titulaire samedi.

La route la plus dégagée est celle de Toulouse (1er poule 5, 22 pts), qui accueille dimanche à 16h15 Gloucester (2e, 14 pts). Le Stade voudra soigner sa différence de points, relativement faible (+56) pour un parcours de cinq victoires en cinq matches. Autre équipe a avoir tout gagné, le Leinster est la plus impressionnante avec une différence de points de +105 avant un déplacement qui s'annonce aisé à Trévise, samedi 14h00.

. L'exploit pour rêver
Pour les autres clubs français, les enjeux ne sont pas les mêmes. S'ils sont nuls pour Lyon et Montpellier, d'ores et déjà éliminés, La Rochelle (3e poule 2, 10 pts) peut encore se qualifier en gravissant une montagne tout en croisant les doigts. Gravir la montagne, ce serait gagner chez Exeter (1er, 22 pts, +62), leader du championnat anglais, avec le bonus offensif ou en tout cas un nombre de points conséquent pour rattraper la différence actuelle (-20). Sachant que les Chiefs s'étaient imposés 31-12 à Deflandre...

Même avec cet exploit, les Maritimes devraient croiser très fort les doigts pour que se réalise un incroyable concours de circonstances, qui implique notamment une défaite du deuxième de la poule, Glasgow, à Sale (4e, 7 pts). Aujourd'hui 12e meilleure équipe de la compétition, il faudrait plusieurs défaites de concurrents pour se hisser dans les huit équipes qualifiées.

Une victoire de Lyon (3e poule 1) contre Northampton (2e 14 pts), aiderait par exemple la Rochelle dans sa mission impossible. Mais le LOU, 2e de Top 14, préférera sans doute faire tourner avant d'accueillir le 3e du championnat Toulon la semaine prochaine. Tout comme Montpellier, dernier de la poule de Toulouse, la tête déjà au déplacement, samedi 25, à La Rochelle justement. 

AFP