Coupe d'Europe : Castres fait la bonne affaire face au Racing

Coupe d'Europe : Castres fait la bonne affaire face au Racing

Publié le , modifié le

En s'imposant (16-13) face au Racing 92 samedi lors de la 3e journée de Coupe d'Europe, Castres a la bonne affaire. Cette première victoire sur la scène continentale cette saison dans un duel franco-français lui permet de se relancer dans ce groupe qui est sans doute le plus serré.

C'est vrai qu'après deux mois très difficiles, y compris en Coupe d'europe, le CO a retrouvé des vertus. Il est en pleine forme depuis fin octobre avec cinq victoires consécutives en Top 14, les trois dernières face à de grosses écuries (La Rochelle, Toulon, Toulouse),  et il a donc confirmé face à une équipe francilienne à laquelle il a  souvent posé de gros problèmes. 

Concernant le contenu de cette rencontre, où seulement deux essais ont été inscrits (un de chaque côté par Maka pour le Racing à la 51e minute, puis par Vaipulu côté Castrais à la 74e), sans être très alléchant. il eut le mérite de proposer de l'engagement et du suspense.  Les Racingmen auraient pu aller chercher le match nul, mais ils ont n'ont pas eu la réussite dans le jeu au pied. Ce sur  quoi se sont appuyés les joueurs du CO, avec notamment Urdapilleta à la baguette. Ce dernier a réussi la pénalité de la gagne au centre du terrain à la 7e minute. Les Franciliens ont obtenu deux pénalités consécutives à la sirène pour égaliser. La première pour le jeune ouvreur Antoine Gibert, entré en jeu à la place de Rémi Talès (60e) et qui disputait à 19 ans son deuxième match professionnel seulement. Ce fut le premier échec. Le second fut pour le demi de mêlée Teddy Iribaren..

Gibert est rentré aux vestiaires en pleurs, et ses coéquipiers avec de gros regrets, surtout vu les énormes occasions d'essais de Teddy Thomas (7e) et Camille Chat (42e), annihilées pour des ballons échappés au dernier moment. Dominateur sur l'ensemble des deux périodes, le Racing n'obtient qu'un bonus défensif et voit le CO lui passer devant au classement (7 points contre 6).

Christian Grégoire